Examen d’entrée en 7ème à Labé : le chargé des examens à la DPE  suspendu de ses fonctions par sa hiérarchie

Print Friendly, PDF & Email

Les examens nationaux session 2022 qui ont débuté le lundi 6 juin 2022, sur toute l’étendue du territoire national par le certificat d’études élémentaires ont  fait des victimes à Labé. Selon nos informations, lors de cette première journée d’évaluation, c’est le chargé des examens à la direction préfectorale de l’éducation de Labé qui a été suspendu de ses fonctions par l’inspecteur régional de l’éducation pour une affaire de substitution de candidat dans un centre de la commune urbaine. Une information,  confirmée par le ministre de l’Enseignement pré-universitaire et de l’Alphabétisation dans l’après-midi du mardi 7 juin 2022.

« C’est vrai, heureusement ça n’a pas passé. On s’est effectivement rendu compte qu’il voulait faire une substitution. Quand les autorités s’en sont rendu compte, ils ont tout de suite pris des dispositions. Dès qu’on se rend compte que quelqu’un fait ce genre de chose, il faut automatiquement le suspendre. L’IRE est venue et m’a fait le compte rendu le soir, puisque là où ça s’était passé, on n’était pas là-bas. Quand il est venu, je l’ai interrogé, il m’a aussi expliqué. Il y a des cas récurrents, des cas qui se passaient, ils déjouent l’intelligence de tout le monde mais cette année des dispositions sont prises pour freiner ces genres de pratique. Ils ne m’ont pas encore fait ce rapport. Je crois que les gens s’en sont rendu compte. Les dernières informations que j’avais, elle ( l’élève à l’école des soins de santé qui était venue composer à la place d’une candidate ndlr) avait pris fuite et ils sont en train de mener des investigations pour voir comment la retrouver. Qui qu’il soit, qu’il soit chargé des examens ou qu’il soit tel ou tel, quel que soit son statut, quand tu associes ton image à la falsification des notes, à la substitution, à la corruption, qui que tu sois, quel que soit ton rang social ou administratif, les textes seront appliqués contre toi », rappelle le ministre Guillaume Hawing.

Pour équilibrer l’information, nous avons rencontré  le mis en cause qui nous confie qu’il ne se reproche rien, mais néanmoins qu’il assume.

« C’est moi qui suis suspendu. Je suis le responsable des examens à la DPE. Même si c’est une autre personne qui commet une erreur, c’est moi qui endosse la responsabilité. Même si ce n’est pas moi qui suis fautif, j’assume. Même si ce n’est pas moi puisque je suis responsable de ce service, si quelqu’un doit être suspendu c’est moi. Ils m’ont accusé à tort mais néanmoins j’assume », soutient Kerfala Sylla, chargé des examens à la DPE de Labé

A noter que hormis cette suspension, aucun autre incident n’a été signalé à Labé pour le moment.

Tidiane Diallo, correspondant régional à Labé                                                           

+224 620 44 25 83

Laisser un Commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.