Examens de sortie des écoles professionnelles à Labé : 1610 candidats répartis dans 5 centres   

Print Friendly, PDF & Email

Cette année, ils seront au total 1610 candidats à affronter les examens de sortie pour le compte de l’enseignement technique et la formation professionnelle dans la Cité de Karamökö Alpha. Lesquels examens se dérouleront du 03 au 18 août 2020. Selon le chef de section chargé des examens et concours à l’inspection régionale de l’enseignement technique de Labé, ces candidats issus des écoles publiques et privées seront répartis dans 5 centres d’examen.

« Au début, nous avions prévu trois centres d’examen. Maintenant, nous allons prévoir 5 centres vu le nombre des candidats et l’exigence des autorités sanitaires. Pour respecter la distanciation, nous allons prendre les centres comme l’ENI, le CFP, Yacine Diallo, Del, l’institut Amadou Dieng et l’école d’application », explique Mamadou Alpha Diallo.

Poursuivant, le chef de section chargé des examens et concours a l’inspection régionale de l’enseignement technique de Labé, est revenu sur le nombre de candidats et leurs écoles d’origine.

« Nous avons 9 écoles qui compétissent cette année dont 3 publiques que sont le CFP, l’ENI et l’école des soins de santé communautaire ainsi que 6 privées que sont l’école supérieure Mamadou Kaba, Sauveur Plus, l’Institut Del, Isfat, l’Institut Amadou Dieng et Arkame. Le CFP à lui seul présente 136 candidats dont 5 filles, l’ENI 412 candidats dont 218 filles et l’école des soins de santé communautaire 446 candidats dont 316 filles. Pour les écoles privées, l’école supérieure des sages-femmes 66 candidates, Sauveur Plus : 5 candidats pour la santé publique, les sages-femmes 9 candidats, les infirmières d’Etat 89 candidats dont un total de 110 candidats, pour l’institut Del 329 candidats, l’institut Amadou Djeing 116 candidats, pour Arkame 21 candidats dont 19 filles, c’est ce qui fait un total général 1.610 candidats pour l’ensemble de l’enseignement technique cette année à Labé », précise ainsi Mamadou Alpha Diallo.

Poursuivant, le chargé des examens et concours n’a pas manqué de prodiguer quelques conseils aux candidats afin qu’ils affrontent bien ces examens.

« Je demande aux candidats d’être sereins, c’est bien de se préparer car l’examen c’est un jeu, c’est plutôt une évaluation sanctionnée par un diplôme », rappelle notre interlocuteur. 

Tidiane Diallo, correspondant régional à Labé

620 44 25 83

 

 

Laisser un Commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.