Examens nationaux : ‘’je ne parlerai jamais de la façon dont un correcteur doit corriger sa copie’’ (Bano Barry, MENA)

Print Friendly, PDF & Email

Le débat était très houleux entre Dr Bano Barry, ministre de l’Education nationale et de l’Alphabétisation, qui était invité ce mercredi 11 août 2021 dans l’émission ‘’Mirador’’ de FIM FM, et les chroniqueurs de cette émission. 

Les chroniqueurs ont estimé  que le ministre Bano est dans l’autosatisfaction, tout en signalant que la ministre Djenabou Nabaya aurait été  félicitée en conseil des ministres deux fois parce qu’il n’y aurait pas eu de bruit autour de ses examens.  Le ministre de l’Education dira qu’il a aussi été félicité par le chef de l’État. «J’ai aussi été félicité par le chef d’Etat. Je n’ai pas pu présenter encore  le rapport parce qu’il faut présenter une semaine avant, pour qu’une communication puisse passer en conseil interministériel. Étant donné que j’ai voyagé pour Londres à la conférence mondiale de l’Education, j’ai donc pris du retard à déposer le rapport. Mais je suis certain, tous les membres du gouvernement, pratiquement m’ont appelé pour me féliciter. Je ne suis pas simplement dans l’autosatisfaction, donc je suis satisfait de voir que les Guinéens sont satisfaits.», a-t-il indiqué.

Concernant la date des résultats, le ministre dit qu’il ne sait pas, que cela revient au jury.

«Aujourd’hui, je peux vous annoncer que les secrétariats sont pratiquement terminés. Le baccalauréat probablement, la correction est terminée, l’Entrée en 7, il y a déjà des DPE, des régions qui ont terminé, le BEPC la même chose. Et tout va pour le mieux. Et si vous avez remarqué, il n’y a aucun bruit. Au centre de secrétariat et de correction, il n’y a pas d’envahissement. C’est totalement sécurisé et nous avons la satisfaction du devoir bien accompli. Les résultats vont sortir quand ? Je ne sais pas. Je vais vous dire pourquoi. Je peux vous dire que d’ici la fin de cette journée, la correction du baccalauréat sera terminée, oui entièrement.

Mais je ne suis pas le président du jury, il y a un jury. Ce jury doit recevoir toutes les notes et statuer. Je ne m’approcherai pas, ni du jury du BEPC, ni celui de l’Entrée en 7, ni du jury du Bac. Parce que dans les textes, il est prévu que ce jury réunit à la fois les cadres du niveau central mais aussi au niveau de l’enseignement supérieur. Ce jury va statuer. Moi je communiquerai sur des cas particuliers que j’ai vécus et c’est au jury d’apprécier et de prendre la décision. Le jury me rendra compte en disant monsieur le ministre nous sommes prêts, voici les résultats, voici comment on a fait. Et ils feront un rapport. Le baccalauréat, c’est un examen national, il n’est pas préfectoral, ni régional. Je soumettrai ce rapport au gouvernement et j’obtiendrai le quitus pour dire vous pouvez diffuser les résultats et les résultats seront diffusés. Et ça sera comme l’année passée, c’est-à-dire que vous partez sur un opérateur téléphonique et puis vous aurez votre résultat. On n’a pas changé d’opérateur.», a-t-il précisé.

Le ministre a par ailleurs démenti les rumeurs lui attribuant des consignes destinées aux correcteurs pour donner zéro  aux copies identiques. «Moi j’ai dit ça aux correcteurs ? Le correcteur qui vous a dit ça, dites-lui que c’est un menteur. Parce qu’il faut arrêter de colporter du mensonge, je suis parti au centre de correction une fois. J’ai passé dans toutes les salles et j’ai parlé avec tous les correcteurs pour leur dire ce que j’envisage comme réforme dans le système éducatif. Je n’ai jamais parlé de la correction en soi. Et je vais vous dire pourquoi. Il faut arrêter de rassembler et de vulgariser des mensonges, parce que ça c’est faux. Je l’ai fait devant le vice-président du jury, dans toutes les salles. Je n’ai jamais parlé de la correction. Je ne parlerai jamais de la façon dont un correcteur doit corriger sa copie, parce que ce n’est pas de mon mandat. Soit vous mentez ou vous rapportez des choses qui se disent dans les maquis où les gens sont déjà soûls. Si deux copies sont identiques, ce n’est pas 03,04», a laissé entendre le ministre Bano Barry.

Christine Finda Kamano

Laisser un Commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.