Exclusif. Fronde à l’Assemblée : la réunion qui a failli briser l’unité de la Majorité

Print Friendly, PDF & Email

On vous disait en exclusivité qu’un vent de fronde souffle sur l’Assemblée nationale, la 2è institution du pays. Des députés de la majorité -coachés par l’ancien ministre Louncény Camara- pointent la gestion peu reluisante de l’administration parlementaire avec à la clé l’attribution des marchés. L’affaire qui a atterri sur la table du président Alpha Condé la semaine dernière connaît un début de solution. En tout cas si l’on en croit de nombreux députés qui ont accepté de parler à notre rédaction.

La majorité présidentielle -sous la direction de l’honorable Aly Kaba, président du groupe parlementaire du RPG Arc-en-ciel- qui a voulu laver le linge sale en famille s’est effectivement retrouvée lundi dernier dans l’après-midi. En l’absence du président du parlement Elhadj Amadou Damaro Camara. Une réunion au cours de laquelle l’unité du groupe RPG Arc-en-ciel a failli voler en éclat. Aly Kaba devrait faire le compte-rendu détaillé de la rencontre des présidents de commissions avec le chef de l’Etat au palais Sékhoutouréya et ensuite faire un retour de la plateforme revendicative adressée au président Damaro.

Selon nos informations, tout allait bien se dérouler si Aly Kaba avait donné dans les détails la réaction du chef de l’Etat. C’est là, confient nos sources, que Louncény Camara, visiblement très remonté, a protesté pour exiger qu’un compte-rendu fidèle des propos du chef de l’Etat lors de la rencontre du palais Sékhoutouréya soit fait. C’était sans compter avec la nervosité d’un autre député qui a violemment réagi à Louncény. 

“Louncény a dit à Aly Kaba qu’il n’a pas été juste dans son compte-rendu. C’est ainsi qu’un autre député s’est levé et a voulu se jeter sur le ministre. Il y a eu beaucoup de cris et d’invectives dans la salle. C’était vraiment chaud. Mais la bagarre qu’on redoutait n’a pas eu lieu”, raconte un député, interrogé par Mediaguinee.

“Heureusement, ajoute-t-il, on a pu contenir la colère de chacun. Aly Kaba qui a été très compréhensif, a calmé le jeu et invité chacun à la maîtrise de soi”. Les esprits se calment donc et la réunion peut continuer.

Dans la foulée, Aly Kaba annonce à l’assistance que le président du Parlement a pris connaissance du contenu de la plateforme qui exige entre autres le respect du règlement intérieur de l’assemblée et “promis une réponse adéquate”.

Aux dernières nouvelles, on apprend que les députés de la mouvance ont (presque) accordé leurs violons. En attendant, des actes forts du colosse Damaro.

Qui a dit qu’en pareille circonstance, on met les petits plats dans les grands…

Focus de Mediaguinee

Laisser un Commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.