Connect with us

Societé

EXCLUSIF- Hadja Andrée Touré sur le nouveau code civil : ‘’c’était déjà dit depuis la Première République’’

Le code civil révisé qui fait de la monogamie la règle générale de mariage en Guinée ne mécontente pas tout le monde. Dans un entretien exclusif accordé à Mediaguinée, Hadja Andrée Touré, épouse du premier président guinéen Ahmed Sékou Touré a dit samedi ne pas être surprise de l’adoption de cette loi. A l’en croire, ce que dit le nouveau code civil avait déjà été dit sous la 1ère République.

« Vous savez, ça c’est un problème qui existait déjà, qui était déjà résolu pendant la première République. Parce qu’on avait dit ça déjà. La première épouse devait donner son avis pour que son mari puisse épouser une autre. C’était déjà un problème que j’ai connu, j’ai vécu ce problème-là. Donc si on revient là-dessus, peut-être qu’ils ont jugé nécessaire de revenir là-dessus. Parce qu’il y avait eu un rassemblement je crois, contre le code qui autorisait la polygamie. Mais ce qu’ils disent maintenant, c’était déjà dit depuis la première République », a expliqué la première First Lady de Guinée, 85 ans, dont le domicile (villa Syli) continue de refouler du monde.

Etes-vous pour la monogamie ? « C’est le choix libre de chacun. Le cas ne s’est pas posé pour moi. Ça ne s’est pas posé du tout ! Quand nous [Sékou Touré et elle] avons décidé de faire le mariage, le problème que j’ai connu, c’est qu’il y avait l’opposition de l’impérialisme français même. Ils ont fait beaucoup de pressions sur mes parents, pour qu’ils n’acceptent pas ce mariage même. On a même convoqué mon père pour dire pourquoi il accepte de donner sa fille à un aventurier. Celui-ci a dit ça c’est un problème de famille, vous n’avez rien à voir dans cela (rires) », répond-telle, avec sourire amusé.

Maciré Camara et Mamadou S.

 

Print Friendly, PDF & Email
Publicités
Continuer la lecture
Advertisement
Cliquer ici pour Commenter

Laisser un commentaire

Publicités

Suivez-moi sur Facebook