Connect with us

Sport

EXCLUSIF- HOROYA AC : Pourquoi Didier Gomes Da Rosa a été limogé

Published

on

Le renvoi brusque de l’ex entraîneur du Horoya AC, le week-end dernier, suscite encore à la fois surprise et interrogations chez les supporters et sympathisants des Rouge et Blanc. Notre petite enquête nous a permis de connaitre le fin mot d’une décision prise sans état d’âme contre le technicien français…

Sur le plan strictement sportif, il y a eu l’échec retentissant contre la Jeunesse Sportive de Kabylie (Algérie) dans la course pour la qualification aux phases de groupes ; un revers très mal digéré par les dirigeants du HAC. Selon nos informateurs, il est clair que ce point seul aurait pu suffire de motif valable pour se séparer d’un Da Rosa qui avait l’objectif impératif de qualifier l’équipe dans le dernier carré, surtout après les échecs de 2017 et 2018 (élimination en quarts de finale). Mais suite au limogeage de Patrice Neveu, quasiment dans les mêmes circonstances quelques mois plus tôt, une telle décision faisait désordre.

Selon nos sources, une des raisons du courroux de la direction générale des Rouge et Blanc est liée à l’affaire du défenseur camerounais, Hamidou Bouba. Le coach aurait convaincu la direction du club qu’il le connaissait très bien et que ce serait « un joueur de base qui pourrait aider le club à franchir un palier ». Le HAC a donc logiquement fait des efforts pour donner à ce joueur une grosse prime de signature, un très bon salaire et beaucoup d’avantages, y compris pour sa famille. Les dirigeants du HAC ont  non seulement été « surpris » de constater que ce joueur a été très rarement utilisé par l’entraîneur mais, pire, dans leurs dernières conversations avec le défenseur central, ils se sont rendus compte qu’Hamidou n’avait vraiment connu le coach que… deux jours après la signature de son contrat à Conakry. Dès lors, estiment nos sources, il se posait un problème d’éthique qu’il fallait rapidement corriger.

A ces récriminations, se sont greffées des remarques autour de la masse salariale du HAC, qui aurait « explosé » cette année. « C’est le coach qui  nous a conseillé des joueurs que nous avons pris mais, à notre fort étonnement, il ne les utilisait quasiment pas », fait remarquer une de nos sources. En effet, plusieurs nouveaux joueurs ont débarqué dans l’effectif du club champion de Guinée pour cirer le banc de touche du club de Matam…

Il reste enfin un dernier reproche fait à Da Rosa, durant la réunion qui a accéléré son éviction : le non respect du règlement et de la discipline que le club impose à ses joueurs. Les dirigeants du HAC ont jugé Da Rosa trop laxiste dans ce domaine et cette situation ne pouvait plus continuer au risque de compromettre même le lot de consolation qui s’offre aujourd’hui aux Rouge et Blanc : la Coupe de la CAF.

Pour boucler notre mini-enquête, nous avons pris contact avec le technicien français. Sa réponse a été courtoise mais sèche : « Je ne fais et ne ferai aucun commentaire. Merci de votre compréhension ».

Saliou Samb

PS : le HAC a finalement engagé le technicien sénégalais, Lamine Ndiaye, 63 ans, vainqueur de la Ligue des Champions de la CAF en 2010, avec le TP Mazembe (RDC), vainqueur de la Super Coupe de la CAF en 2010 et 2011, finaliste de la Coupe du monde des clubs en 2010, champion de RDC en 2011 et 2012 avec le TP Mazembe, quintuple champion du Cameroun avec le Coton Sport de Garoua.

Print Friendly, PDF & Email
Publicités
Continuer la lecture
Advertisement
Cliquer ici pour Commenter

Laisser un commentaire

Publicités