EXCLUSIF. Le candidat Joseph Boakai à Mediaguinee : ‘’si je suis élu, je combattrai la corruption avec la dernière énergie’’

Print Friendly, PDF & Email

Dans un entretien accordé mardi à la rédaction de Mediaguinee depuis Monrovia, le vice-président sortant Joseph Boakai (73 ans), président de Unity party, qui a voté à 200 m de sa résidence, dans le quartier Rehab communuty, a confié que plusieurs secteurs auxquels doit faire face le Libéria sont nombreux.

“On doit se baser beaucoup sur notre économie pour faire avancer notre pays. Et pour ça, il faut impérativement investir dans l’agriculture qui peut être le poumon de l’économie libérienne. Mais surtout, elle peut donner de l’emploi aux jeunes », a dit le spécialiste de l’agriculture, à l’entame de l’entretien.

Mediaguinee : Pendant toutes vos campagnes, avez-vous mis un accent particulier sur l’éducation ? Dites-nous qu’est-ce que vous comptez faire de ce secteur aussi important ?

Joseph Boakai : Aucun développement n’est possible sans l’éducation. Il faut investir dans ce secteur en rendant plus compétitif les méthodes d’enseignement. L’éducation ne devrait pas se limiter aux universités, mais aussi la formation professionnelle et la moderniser à travers les nouvelles technologies de l’information et de la communication.

De nos jours, les populations libériennes sont confrontées à d’autres difficultés que sont le manque d’infrastructures routières et de l’électricité. Quelles sont vos stratégies pour fin à cette situation ?

Il faut la mobilisation des ressources financières pour construire des barrages hydro-électriques. En ce qui concerne les routes, il faut des investissements durables.

Selon plusieurs observateurs, l’impunité serait la cause du retard de votre pays. Que leur répondez-vous ?

Je combattrai la corruption avec la dernière énergie quand je suis élu. Et tous ceux qui seront soupçonnés de détournement de derniers publics répondront devant la loi”

La Guinée partage une longue frontière avec le Liberia. Les deux pays partagent l’histoire et la géographie. Comment vous comptez dynamiser l’axe Conakry-Monrovia ?  

La Guinée et le Liberia sont les mêmes pays. Un Guinéen qui vit au Liberia vit chez lui, c’est valable pour un Libérien vivant en Guinée. Non seulement ce sont tous deux pays de l’espace Cedeao mais aussi de la Mano river union. Je salue l’hospitalité légendaire du peuple de Guinée qui a accueilli les réfugiés libériens fuyant la guerre civile qui a duré quatorze ans. Cette coopération doit se renforcer davantage dans l’intérêt des deux pays. J’en profite pour louer les efforts du président guinéen, président en exercice de l’union africaine Alpha Condé pour son rôle dans la décrispation des crises politiques nées après le premier tour qui ont décalé le calendrier du deuxième tour de la présidentielle.

Amara Souza Soumaoro, envoyé spécial de Mediaguinee à Monrovia

+231770424556

 

Laisser un Commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.