EXCLUSIF. Les ambassadeurs à l’ONU du G5 (USA, Chine, Russie, Angleterre et France) apportent leur soutien à la Cedeao contre les putschistes ouest-africains

🔴De notre envoyé spécial✈️ à New York] L’étau se resserre autour des putschistes de l’Afrique de l’Ouest.

Vendredi, 23 septembre 2022, le président de la conférence des chefs d’Etat et de gouvernement de la Cedeao Umaro Sissoco Embaló et les officiels de l’institution ont tenu une réunion au siège des Nations unies à New York, a constaté Mediaguinee au Palais de Verre de Manhattan.
Selon un officiel onusien, présent à la rencontre, après de longues explications des motivations des différentes sanctions infligées à la Guinée et la mise en garde contre la junte malienne, la Cedeao a demandé aux 5 membres permanents des Nations unies, regroupés sous le sigle G5 (USA, France, Chine, Angleterre et Russie) de soutenir les efforts de l’organisation sous-régionale face aux différents putschistes notamment en Guinée et au Mali. Surtout dans l’application des sanctions contre la République de Guinée.

En réponse, le groupe du G5 a rassuré la Cedeao de son soutien total aux décisions de sanctions infligées à la junte guinéenne et dit suivre de près l’ultimatum de la Cedeao face à la junte malienne sur le cas des soldats ivoiriens détenus par Bamako.
L’une des réactions inattendues au cours de la réunion a été l’intervention des ambassadeurs de la Russie et de la Chine.
À la grande surprise des participants, les deux pays ont fait savoir qu’ils seront du côté de la Cedeao dans sa démarche de gestion des transitions en Guinée, au Mali et au Burkina Faso, selon toujours l’officiel onusien présent à la rencontre.

Bangaly Steve Touré, depuis le siège des Nations unies, à New-York (USA)

Laisser un Commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.