Exploitation artisanale de l’or : la ville de Labé bondée d’orpailleurs en partance pour Kounsitel

Print Friendly, PDF & Email

Depuis trois jours, la ville de Labé est bondée monde composés de jeunes venus de la Haute Guinée, en partance pour la sous-préfecture de Kounsitel, préfecture de Gaoual où une nouvelle mine d’or aurait été découverte.

Si certains partent à motos, d’autres par contre, empruntent des minibus pour s’y rendre. Déjà, plusieurs gares routières de Kounsitel ont été improvisées à la hâte dans la capitale du Foutah-Djallon (Labé).

A la question de savoir qu’est-ce qui motive son voyage dans cette zone, Aly Yombouno, ce jeune d’une trentaine d’années, marié et père de 5 enfants venu de la préfecture de Mandiana confie :« On m’a convaincu d’aller là-bas parce que les premières personnes qui ont été nous ont encouragé sd’aller. C’est pourquoi il y a beaucoup de personnes qui sont là en train de tenter d’aller à Kounsitel. Et nous y allons pour tenter notre chance. Quand on appelle les gens qui sont là-bas, ils nous encouragent d’y aller. J’ai appris que les gens gagnent vraiment de l’or. C’est pourquoi je vais aller voir, c’est mon travail depuis 3 ans. Parfois je gagne et parfois aussi non. La différence entre cette mine d’or et les autres, c’est qu’à Kounsitel, nous n’allons pas en profondeur. C’est à partir  de 50 centimètres ou 60 centimètres. Donc il n y a pas de risque d’éboulement. Mais vers chez nous, il faut aller jusqu’à 30 mètres ou 45 mètres après vous rentrez dans un trou ».

De son côté, ce jeune venu de Kouroussa dit avoir l’espoir de sortir de la pauvreté avec cette découverte de l’or à Kounsitel et demande à tous les jeunes de Guinée de saisir cette opportunité.

« Je suis venu avec des amis au nombre de quatre. Nous sommes venus en voiture, mais nous avons nos motos avec nous. Nous allons les embarquer à bord un véhicule pour aller à Kounsstel. J’ai l’espoir que je vais gagner de l’or là-bas parce qu’il y en a beaucoup. jJapprends qu’il y a en a beaucoup. C’est ce qui m’a d’ailleurs motivé d’aller. Je suis marié et j’ai trois enfants. Je demande à tous les jeunes d’aller à Kounsitel chercher de l’or, car c’est une chance pour nous », dit Traoré Aboubacar Sidiki.

Cette nouvelle destination ne laisse pas les jeunes de Labé indifférents. Mamadou Oury Diallo, domicilié au secteur N’Djolou, quartier pounthioun, s’inscrit dans cette logique.

« Moi, je vois cette nouvelle découverte comme quelque chose de merveilleux. Je suis très content et  je demande à la jeunesse de prendre du courage. Au lieu de sortir pour aller mourir en Méditerranée, s’il y a une cette opportunité qui nous sourit, il faut la saisir. Donc aller chercher, c’est ce qui nous revient. Et On apprend qu’il y a de l’or là-bas. Les habitants de Kounsitel aussi ont confirmé qu’il y a de l’or en abondance. Comme c’est le début, je demande à la jeunesse de profiter.  Quand tu gagnes, tu peux venir commencer le commerce. Il y a des gens ici qui ne font rien, même manger, c’est difficile pour eux. Donc il faut saisir cette opportunité avec les deux mains », explique-t-il.

Tidiane Diallo, correspondant régional à Labé

+224 620 44 25 83

Laisser un Commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.