”Falsification de la Constitution” : la députée Bintou Touré s’insurge et parle de ‘’violation de la volonté populaire’’

Print Friendly, PDF & Email

Le pouvoir d’Alpha Condé est dans un autre labyrinthe. Il est accusé d’avoir falsifié la constitution soumise au vote le 22 mars dernier. La colère gronde depuis que l’avocat Me Pépé Antoine Lamah a découvert ce qu’il appelle la grave supercherie. La chaîne de dénonciation prend le pays et beaucoup parlent de ‘’haute trahison’’. La nouvelle députée Bintou Touré épouse Yansané s’est invitée dans le débat qui fait grand bruit en Guinée.

« Après lecture et analyse du projet de constitution 2020 avec mention Ministère de la Justice sans précision du mois et du journal officiel du 14 avril 2020 publiant la constitution, je constate assez d’inexactitudes au niveau de certains articles que je vous propose dans ces tableaux.
Je conclus qu’il y a une violation de la volonté populaire de cette majorité qui voté le 22 mars dernier », déplore la présidente du PGPD (Parti Guinéen pour le Progrès et le développement) sur sa page Facebook. Soumettant ses observations…

Mohamed Cissé

 

Laisser un Commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.