Faranah : 44 cases et leurs contenus partis en fumée, à Songoyah

Print Friendly, PDF & Email

Le phénomène d’incendie bat de l’aile dans la préfecture de Faranah. Après le quartier abattoir 1, dans la commune urbaine dans la nuit du vendredi dernier, l’incendie vient de faire des ravages ce samedi, 30 janvier 2021, dans la sous-préfecture de Songoyah.

Pas de perte en vie humaine mais de dégâts matériels importants. Cet incendie d’origine inconnue  est survenu dans le district  de Yirayah, situé à 9 km de la sous-préfecture de Songoyah et à 45 km de la commune urbaine de faranah.

Selon nos informations, plus 45 cases, 132 sacs de riz et un montant de plus de 3 millions de francs guinéen sont partis en fumée. 

Joint au téléphone, le maire de Songoyah, Elhadj Malon Balla sonkhon revient  sur les circonstances de l’incendie.

« Ce samedi vers 15 heures pendant que j’étais à Songoyah centre, j’ai reçu un appel m’annonçant la déclaration d’un incendie dans un de mes districts. Immédiatement, j’ai informé la croix rouge et on s’est rendu sur les lieux. A notre arrivée, c’était une désolation parce que tout le village était consumé a l’exception des bâtiments en tôle. Selon les explications des victimes, le feu est d’origine inconnue et que tout a commencé par une tornade et brusquement, ils ont constaté le feu au sommet d’une case. Le temps pour eux d’éteindre le feu, une autre case aussi a pris feux et en ce moment tous les citoyens du village étaient aux champs.
On a dénombré pour le moment 44 cases consumées appartenant a 16 familles différentes, 132 sacs du riz PADI et quelques sacs de fonio et manioc.
Je lance un SOS aux personnes de bonnes volonté pour aider ma communauté qui sont aujourd’hui a la belle étoile ni mangé ni habillement », a-t-il lancé 

De son côté, Sayon Condé, président de la jeunesse du district Yiraya est aussi parmi les victimes et il explique a son tour la scène.

« Pendant que nous étions au champ, j’ai reçu un coup de fil d’un de nos citoyens qui m’a expliquer en criant qu’il y’a un incendie au village. Immédiatement, on s’est rendu au village mais c’était trop tard, car le feu avait fini de consumer tout. Moi personnellement, toutes mes 4 cases et leurs contenus sont réduits en cendre, j’ai perdu 13 sacs de riz  et tous mes habillements et celui de mes 2 épouses et un montant de 2 millions 300 mille francs guinéens. Je suis aujourd’hui dans la tristesse, car j’ai tout perdu même si je me lave, je n’ai pas d’autre habit pour me changé », a-t-il expliqué. 

Le 6 février dernier, la sous-préfecture de Songoya a enregistré un cas d’incendie qui a aussi ravagé plusieurs habitations. 

En attendant, les citoyens du district du Yirayah dorment sous la belle étoile.

Lanciné Keita, depuis Faranah 

Laisser un Commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.