Faranah : après le passage de la mission de l’ANAQ, les autorités de l’ISAV s’expriment

Print Friendly, PDF & Email

Dans le cadre de la performance des institutions d’enseignement supérieur du pays, l’Autorité Nationale d’Assurance Qualité (ANAQ) vient d’effectuer une mission d’évaluation à l’Institut supérieur agronomique et vétérinaire de Faranah. Le Directeur Général de l’ISAV, Pr. Sara Baïlo Diallo, parle de ce qui a motivé son institution à soumettre ses programmes à l’évaluation. « Ce qui nous a motivés c’est que nous sommes dans un système L.M.D (Licence , Master, Doctorat) qui nous oblige à former des professionnels, des étudiants capables de faire développer le monde rural. Il faudra faire la même chose que les autres pour que nos programmes soient très performants et reconnus ailleurs, surtout au niveau national et international. Il faudrait obligatoirement que nous acceptions d’être évalués, parce que c’est ce qui va faire ressortir nos faiblesses. Ce qui est important chez nous, c’est que nous allons transformer ces faiblesses en acquis pour pouvoir avancer. »

Pr Diawadou Diallo, chef de service des études avancées à l’Institut de Faranah nous parle de ce qu’il a retenu de cette évaluation :  « cette évaluation permet  de d’auto-évaluer et de se mesurer. Les experts ont procédé à l’évaluation externe. Ils viennent vérifier les éléments de preuve que nous avons donnés en interne par rapport à sept domaines et 22 standards internationaux de qualité. Nous retenons surtout les points faibles que nous allons transformer en objectifs pour la qualification de l’enseignement et des enseignants eux-mêmes ainsi que l’institution de formation. Ces 22 standards permettent à l’institution de voir sa performance et surtout ses faiblesses en vue d’améliorer ses manières de faire, ses manières de travailler, sa manière de former les étudiants »


Lanciné Keita, correspondant depuis Faranah

Laisser un Commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.