Connect with us

Societé

Faranah : c’est parti pour la campagne de reboisement

Faranah à l’instar des  autres préfectures de la Guinée a procédé au lancement de la campagne de reboisement ce mardi 16 juillet 2019. C’est le quartier Sirkolény sur les berges du fleuve Niger qui a servi de cadre à cette cérémonie de lancement présidée par le gouverneur de la région administrative de Faranah qui avait à ses côtés le préfet de Faranah, les sous préfets, le premier vice-maire de la commune urbaine de Faranah, les cadres régionaux, préfectoraux et communaux ainsi que les agents du service de l’environnement.

Dans son discours de circonstance , le directeur régional de l’environnement des eaux et forêts de Faranah, Mory Fodé Diané a martelé : « Je remercie le Président de la République son excellence le Pr Alpha Condé chef d’Etat qui a voulu initier cet important programme reboisement national pour contribuer à la restauration du patrimoine forestier guinéen. cette initiative permettra de créer de l’emploi d’une part, d’autre part, les ONG et les plateformes seront mises en contribution pour ce reboisement dont le suivi sera assurée par la service technique, la présente cérémonie marque le lancement du reboisement de 50 hectares dans la préfecture de Faranah et 200 hectares pour toute la région dans le cadre de la mise en œuvre de l’initiative présidentielle de reboisement du patrimoine forestier national. En terme de statistique, considérant un écartement de 3 fois 3, 55 555 plants seront mises en terre dans la préfecture de Faranah soit 222 220 plants au niveau régional. »

Pour sa part, Le premier magistrat de la région administrative de Faranah, Sadou Keita nous a laissé entendre : « Je voudrais remercier le président de la Guinée son excellence Pr Alpha Condé chef de l’Etat pour cette initiative qu’il a prise de sauvegarder notre environnement. C’est une initiative présidentielle qui vient à point nommé, son exécution sur le terrain doit être suivie de sérieux. C’est loin d’une propagande que d’une sauvegarde, il y’a quelque temps on mettait des plans comme si on reboisait mais on abandonnait ces plans et cette fois-ci le Président de la République a instruit que même si c’est un hectare qu’on reboise il faudrait que ça soit protéger, il faut que l’année prochaine on voit que les plans plantés aujourd’hui ont survécu parce que son souci essentiel (président de la république) c’est la survie de notre population. Or, nous avons un constat amer surtout dans notre région, les changements climatiques sont déjà assez remarquables mais aussi nous même nous constatons que nous sommes acteurs ou complices  de déboisement… »

Poursuivant son intervention, le gouverneur de Faranah a fustigé certaines pratiques nuisibles à la bonne survie de l’environnement. « Remarqué que dans notre région, notre principal activité aujourd’hui c’est les feux de brousses, nous nous plaignons d’être pauvres parce qu’il faut retenir que les 70 % de population de notre région vivent au-dessous du deuil de pauvreté actuelle. Très malheureusement, conscients ou inconscients, nous aggravons cette pauvreté, l’année qui vient de commencer nous a conduit dans quatre collectivités successivement où nous avons vue les feux qui ont ravagé tout un village. »

Par ailleurs, Sadou keita a demandé aux écogardes de tout mettre en œuvre pour accompagner cette initiative présidentielle.

Lancinet Keita, depuis Faranah 

 

Print Friendly, PDF & Email
Continuer la lecture
Advertisement
Cliquer ici pour Commenter

Laisser un commentaire

Publicités

Suivez-moi sur Facebook