Faranah : c’est parti pour les épreuves des examens de sortie des écoles professionnelles

Print Friendly, PDF & Email

Les lampions de l’année scolaire pour les écoles professionnelles se sont allumés ce lundi 03 août 2020 à Faranah. Au total 628 candidats affrontent cet examen pour le compte de ladite préfecture. On note 325 candidats pour l’école de la santé de Tindö, 125 pour le centre de formation professionnelle (CFP) et 178 pour l’école normale des instituteurs (ENI) de Faranah.

Sâa Joseph Kamano délégué du centre d’examen de Tindö nous a confié : « Pour moment tout se passe bien. Aucune fausse note n’est pour le moment enregistrée. Les épreuves se passent dans de bonnes conditions malgré la situation sanitaire que nous vivons aujourd’hui. Cette situation sanitaire a été vérifiée, les élèves ont respecté les règles hygiéniques et les mesures barrières. J’exhorte les candidats à la sérénité, à apprendre les leçons. Ce sont des hommes de santé. Ils doivent avoir à faire aux personnes. Si un médecin n’est pas bien formé, il va tuer beaucoup de personnes, c’est pourquoi notre souci c’est d’avoir de bons produits. Nous leur demandons du courage et de travailler. »

Pour leur part, les élèves se réjouissent du déroulement de cet examen. C’est le cas de Jeannette Ténen Tolno de la troisième année à l’école de la santé de Tindö.

« Pour le moment les sujets sont abordables et sont dans les programmes. Je demande aux collègues de continuer la discipline dans les salles. Même si tu ne connais pas le sujet mais ne crée pas de problèmes dans la salle. Il faut qu’on évite les fraudes. Entre nous élèves et les surveillants, il y a de l’harmonie », s’est-elle exprimée.

Lancinè Keita, correspondant à Faranah

 

 

Laisser un Commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.