Faranah : dans un village, une femme décède en donnant la vie à deux bébés siamois

Print Friendly, PDF & Email

Donner la vie et mourir. Dans un bourg situé à 60 km de Faranah, une femme est décédée dimanche dernier en donnant la vie à deux bébés siamois, ‘’reliés par les fesses’’. Les enfants sont actuellement à la pédiatrie de l’hôpital de la ville.

Selon Hawa Keita, présidente de l’association d’aide pour la promotion de la femme que Mediaguinee a contactée, Fatoumata Camara, 35 ans, est décédée avant-hier en donnant la vie.

Madame Hawa Keita, au chevet des bébés siamois….

« Elle est morte juste après l’accouchement dans un village appelé Soungbanya, dans la sous-préfecture de Passaya. Les enfants se portent bien, on est en train de se battre pour le lait et les envoyer à Conakry. Si ce n’est pas à Conakry, on ne peut pas les sauver ici à Faranah. Ils sont reliés par les fesses et sont tous des garçons », confie non sans émotion à Mediaguinee Madame Keïta qui appelle à l’assistance pour séparer les deux bébés.

La défunte, selon nos informations, épouse de Sana Camara, cultivateur, est à son 7è geste dont cinq filles.

Lancinè Keita, correspondant à Faranah

Laisser un Commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.