Connect with us

Faits divers

Faranah : des présumés bandits poignardent un conducteur de moto-taxi avant de disparaître

Published

on

Le vol et la recrudescence du banditisme deviennent une monnaie courante  à Faranah. Généralement, c’est les conducteurs de moto-taxi qui en payent les frais.

Dans la nuit du vendredi 27 septembre dernier, un homme d’une cinquantaine d’années et ses enfants ont poignardé un conducteur de moto-taxi au quartier Aviation sur la route qui mène la sous-préfecture de songogna.

Sur les circonstances de cet acte crapuleux, la victime du nom de Youssouf Diallo explique : « Dans la nuit du vendredi vers 21 heures, j’étais garé à la gare routière, un homme d’une cinquantaine d’années habillé en boubou est venu me dire de l’accompagner à Bilöyah sur la route de Songogna . Il avait sur lui un casier dans lequel on met les poussins. Nous avons pris la route, arrivée à bilöyah, mon carburant était fini. J’ai payé le carburant puis, je lui ai posé la question de savoir où il veut réellement partir ? En réponse, il a dit qu’il part prendre ses poussins et qu’il veut qu’on aille avec ses deux garçons et qu’il va me donner 15000 fg. J’étais d’accord et nous avons continué. Arrivée sur le lieu, il a fait semblant de taper à la porte et il m’a dit que l’intéressé n’est pas là-bas. Il m’a dit de lui faire retourner en ville et qu’il va ajouter 15000 autres francs. Sur le chemin de retour, il m’a poignardé sur le clavicule gauche. J’ai l’aissé la moto et nous sommes tous tombés. Après, il m’a poignardé sur le clavicule droit. Pendant que je me battais avec ses garçons, il a pris un bâton, il m’a frappé sur la tête. C’est ainsi que j’ai crié au secours parce que je commençais à perdre l’équilibre et le contrôle. Le gardien qui est à la ferme là-bas a tiré un coup de fusil. ils ont pris la fuite en laissant leurs chaussures, leurs habits et leur couteaux derrière eux. Puis, je me suis débrouillé pour retrouver mes parents qui m’ont conduit à l’hôpital… »

A présent, les forces de sécurité sont saisies du dossier et les enquêtes sont ouvertes.

Nous y reviendrons !

Lanciné keita, depuis Faranah

 

Print Friendly, PDF & Email
Publicités
Continuer la lecture
Advertisement
Cliquer ici pour Commenter

Laisser un commentaire

Publicités