Faranah : des voleurs emportent de l’argent, des téléphones et des objets de valeur dans 2 boutiques

Print Friendly, PDF & Email

Les voleurs continuent de faire des victimes à Faranah.  Dans la nuit du mercredi 22  au jeudi  23 septembre  2021,  des voleurs ont accompli leur sale besogne dans les boutique de Alpha Oumar Sow et Souleymane Diallo au quartier Dandaya .

Sur les circonstances de ce vol, la victime, du nom de Souleymane  Diallo, commerçant de son état, et agent de transfert Orange Money, explique : « Ce  matin, un ami  m’a appelé pour me dire que ma boutique a été l’objet d’une attaque. Immédiatement, je me suis dirigé là-bas, j’ai ouvert la boutique, j’ai trouvé que les bandits ont percé les tôles. Ils étaient  venus avec les scies pour couper les planches que j’ai mises comme plafond. Ils ont percé la tôle et le plafond. Ils sont descendus dans la boutique, ils ont emporté de l’argent et des téléphones Android. Mais au moment où je vous parle, je ne connais pas le nombre de téléphones Android et l’argent qu’ils ont pris, parce que je fais transfert Orange Money. Toutes les opérations de dépôt et retrait que j’ai  effectuées ces jours-ci, tout était dans ma boutique ici. En tout cas, c’est une cinquantaine de téléphones Android que j’ai perdu avec une forte somme. Je me disais aujourd’hui que j’allais comptabiliser l’argent mais malheureusement je me suis retrouvé dans cette situation.  La gendarmerie était venue faire le constat afin d’ouvrir les enquêtes,  plus une délégation de la mairie de Faranah pour constater ce cas de vol. »

Alpha Oumar Sow, une autre victime de vol, la même nuit, explique : « hier nuit, j’étais dans ma boutique jusqu’à 22h moins. A cause du couvre-feu actuellement, 22h ne me trouvent pas ici. Donc je suis rentré. Ce matin, c’est ma maman qui m’a informé qu’ils ont percé les tôles de ma boutique. Donc je suis venu voir et j’ai trouvé que les bandits se sont emparés de certains de mes biens. Pour le moment, je ne peux  pas faire l’inventaire. Les gens viennent constater, donc je suis sous le choc. En ce que je sache, j’ai  perdu des objets de valeur, de l’argent et même des marchandises. On a alerté la gendarmerie et la police. Je fais Orange money, je revends les marchandises pour l’alimentation générale. Je lance un cri du cœur aux nouvelles autorités afin qu’elles nous aident à sécuriser les citoyens et leurs biens, surtout en cette période de couvre-feu  parce la nuit ce sont eux qui ont le contrôle de la ville. Il n’est pas admissible que les voleurs s’attaquent aux lieux de commerce en plein cœur de la ville sans aucune réaction de la part des uns et des autres. »

 Lanciné Keita, correspondant à Faranah 

Laisser un Commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.