Faranah : le coordinateur du FNDC jette l’éponge et dissout tous les bureaux

Print Friendly, PDF & Email

Coup de théâtre. Le coordinateur préfectoral du Front national pour la défense de la Constitution (FNDC) a, dans une déclaration, annoncé vendredi sa démissionné de son poste avant de dissoudre le bureau exécutif ainsi que les représentations dans toutes les sous-préfectures.

C’était lors d’une très forte mobilisation des militants et sympathisants du RPG arc-en-ciel au quartier général du parti, en présence du gouverneur Mohamed Ismaël Traoré, du préfet Ibrahima Kalil Keita, du maire Oumar Camara et de plusieurs autres personnalités.

Devant les militants et sympathisants du RPG, Sékouba Condé, coordinateur préfectoral du FNDC de Faranah de déclarer : “Aujourd’hui est un grand jour pour moi, cette journée est historique pour Faranah, grâce à mon ami Lanfia Camara, depuis mon engagement dans ce front en 2019, il était toujours chez moi pour me sensibiliser. Je remercie monsieur le maire Oumar Camara, c’est un sage, c’est un cadre. Le secrétaire général de la commune est témoin : chaque fois que je rédige ma lettre de manifestation pacifique, il (maire) me dit : ‘’je ne refuse pas, mais va réfléchir d’abord parce que la nuit porte conseil mon frère ». Je dis : ok grand frère, il n’y a pas de problème. Depuis notre première sortie le 14 octobre 2019 jusqu’à nos jours, qui peut témoigner qu’il y a eu une pierre sur la route ? Personne. Cela prouve à suffisance que Dieu a sauvé Faranah. Contrairement à la Moyenne Guinée, à la Basse Guinée et à la Guinée forestière et même Dinguiraye ici ça été une violence totale. Je refuse la richesse qui est dans cette violence, je n’en veux pas. Monsieur le coordinateur national, Abdourahmane Sano, Monsieur Sékou Koundouno chargé de la stratégie du front, Monsieur Ibrahima Diallo chargé des opérations du front, Monsieur les chers membres de la coordination nationale , depuis mon engagement en date du 1er août 2019, nous nous sommes fixés comme objectif général de défendre la constitution du 10 Mai 2010 et empêcher à tout prix la tenue des élections législatives et référendaire à la date du 22 mars 2020, nous les membres du FNDC n’avons pas été à la hauteur d’accomplir notre mission donc je me vois sur une piste d’échec dans ma mission, par conséquent, je dépose ma lettre de démission et je dissous le bureau exécutif de l’antenne préfectorale du FNDC de Faranah. Mon bureau et moi, nous sommes venus au camp présidentiel. Mes chers frères, je vous présente mes excuses aux noms de Dieu, de ma terre natale Faranah, au des sages, des femmes, de mes amis, je vous présente mes excuses. Ce que je ne connaissais pas avant, aujourd’hui j’ai su cela. À partir d’aujourd’hui, je suis dans le RPG arc-en-ciel », a-t-il déclaré 

Présent à cette rencontre, Mohamed Ismaël Traoré, gouverneur de la région administrative de Faranah de souligner : ‘’mon état d’âme est d’une personne réconfortée moralement, une personne comblée de joie, et qui se dit que c’est une bénédiction je viens d’obtenir à travers ma petite vie que je mène à Faranah par la fonction que j’assume en tant que gouverneur. Si je fais un regard sur le passé, tous les problèmes que j’ai essuyés à N’zérékoré, c’était le problème du FNDC, j’ai eu tellement de problème à N’zérékoré au point que l’équilibre social était en péril à N’zérékoré. C’était des sorties inopportunes, c’était des attaques partout, c’était des troncs d’arbres qu’on coupait et on mettait sur la route, on nous empêchait dans toute nos activités à N’zérékoré. Si je viens à Faranah et que ce FNDC démissionne pour venir en alliance avec le RPG, travailler constamment avec le RPG pour qu’on parle le même langage politique, je suis réconforté. Je remercie Dieu, je remercie le président de la république Pr Alpha Condé pour avoir eu l’initiative de m’amener à Faranah. Je suis très content et je prie Dieu que celui qui est venu au RPG qui est le démissionnaire du FNDC puisse faire encore davantage les activités politiques pour amener de l’avant le RPG arc-en-ciel en terme d’obtention de suffrage pour l’élection présidentielle de 2020. Je lance un message de mobilisation, d’entente, de cohésion sociale, que nous sortions ensemble, travaillions ensemble pour aller vers l’élection présidentielle, parce que s’il n’y a pas de paix, de cohésion, nous allons en rang dispersé, on ne pourra pas obtenir le suffrage que nous voulons obtenir, or nous avons promis au président de la république que Faranah doit faire 90% à défaut de 95% et nous sommes sur le chemin, la victoire est à notre portée”. 

Oumar Camara, maire de la commune Urbaine de Faranah qui multiplie les initiatives en faveur de la paix dans la cité a salué cet acte : “aujourd’hui est un grand jour pour nous, surtout nous qui sommes des élus dans le cas où cet événement va dans le cadre du processus de la paix à Faranah. Nous avons assisté à une déclaration du coordinateur du FNDC, c’est vrai que c’est un bureau qui nous a beaucoup respecté parce qu’à Faranah, il n’y a pas de manifestation mais si vraiment aujourd’hui il quitte le cadre du FNDC pour rejoindre la mouvance, nous on ne fait que saluer pour que vraiment qu’il y ait la paix à Faranah, pour que vraiment les fils de Faranah parlent un même langage. C’est vrai qu’au sein du parti (RPG), nous avons entamé les démarches depuis hier [jeudi] entre les anciens (militants du RPG) et les autres, je crois que ça avance bien, ça promet, les fils de Faranah aujourd’hui ont trouvé un compromis pour que les élections qui arrivent-là, on évite la violence entre nous et que le soir du 18 octobre qu’on dise que Faranah s’est taillé la part du lion en faveur du Pr Alpha Condé. Nous sommes en train de se battre pour que les choses rentrent en ordre à Faranah et c’est seulement dans la paix que Faranah peut avancer.”

Lanciné Keita, correspondant à Faranah

 

Laisser un Commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.