Faranah : le fleuve Niger cause des dégâts matériels considérables sur ses berges

Print Friendly, PDF & Email

Le Niger, 3è grand fleuve de l’Afrique long de 4200 kilomètres prend sa source à Frokoniya dans la sous préfecture de kobikörö, préfecture de Faranah. De nos jours, ce grand fleuve est menacé par des actions anthropiques.

Malgré ces menaces, le Niger se fait de coutume de se faire parlé généralement chaque année à la fin du mois de septembre ou début d’octobre. Cette année, il vient de causer des dégâts matériels considérables sur ses berges. Habitations, concessions sont inondées et les cultures submergées.

L’une des victimes du nom de Bangaly Traoré nous a laissé entendre : « J’ai fait un potager où j’ai semé des légumes et des piments mais l’eau a tout emporté. Dans ma concession aussi, l’eau est rentrée dans nos chambres. La provision de riz que j’avais est mouillée, tous nos biens sont mouillés et d’autres sont emportés par le courant d’eau. Je sollicite l’assistance auprès des personnes de bonnes volontés sinon, je ne sais vraiment que faire. »

Lanciné keita, depuis Faranah

 

Laisser un Commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.