Connect with us

Societé

Faranah : le préfet Ibrahima Kalil Keita remporte le prix international ‘’Ahmed Sékou Touré’’

L’organisation internationale panafricaine a célébré son troisième anniversaire ce vendredi 24 mai 2019, à Faranah dans un amphithéâtre de l’Institut Supérieure Agronomique et Vétérinaire de Faranah. Pour conférer un caractère solennel à cet événement, autorités administratives, élus locaux, enseignants, étudiants, encadreurs de l’Institut de Faranah ainsi que plusieurs adeptes panafricains étaient au rendez vous.

C’est le gouverneur de la région administrative de Faranah, Sadou keita qui a présidé l’événement. Dans cette salle pleine à craquer, deux conférenciers à savoir le préfet de Faranah Elhadj Ibrahima Kalil Keita, écrivain de son état et Abdoulaye Condé ont brillamment exposé sur le thème de la conférence intitulé « le panafricanisme face au défi de l’immortalité’’. Ainsi, le préfet de Faranah, Elhadj Ibrahima Kalil Keita est décerné dans le cadre du festival mondial panafricaine du ‘’Prix internationale Ahmed Sékou Touré pour sa prouesse au service du panafricanisme’’.

À l’issue de cette conférence il a été question d’appeler aux jeunes de se réveiller, chercher à comprendre l’histoire, redonner la valeur de l’Afrique, immortalisé nos héros et face à ce défi seul les jeunes africains qui peuvent le relever. C’est à nous de se lever comme un seul homme sur le terrain scientifique.

Dans son intervention , le gouverneur de la région administrative de Faranah Sadou Keita a souligné : « Le président Ahmed Sékou Touré à guider le pays jusqu’à l’indépendance national, il a fait de sorte que ce pays consolide non seulement sa liberté mais aussi sa dignité, nous avons vécu de 1958 en 1984 comme un peuple digne, indépendant et résolu à travailler pour régler tous les défis qui se dressent devant lui et vous comprendrez comment est-ce que ça c’est passé jusqu’en 1984 avec multiples transformations sociale et économique, c’est depuis la démocratie nationale jusqu’à la démocratie populaire révolutionnaire tous ça pour mobiliser le peuple comme un seul homme contre celui qu’il a régulièrement et constamment appelé impérialisme internationaux. Ce qui a contribué à consolider l’indépendance national au moment où il mourait (paix à son âme). La Guinée était uni, on n’osait pas parler d’ethnie en Guinée et il avait distribué les cadres formés dans le pays de sorte que chacun s’installe quelques part et qu’ils fondent leurs foyers et qu’ils intègrent cette société et il est devenu de cette contrée, vous pouvez voir un peulh qui à fait 40 ans en forêt, un forestier qui a fait 50 ans au Fouta. La preuve est que un Kissien a été chef de quartier du quartier Almamya de Mamou c’est une preuve éloquente. Ensuite, le président Ahmed Sékou Touré à instaurer un système d’éducation tel que l’éducation parentale nette et qui répondait des valeurs traditionnelles et même à l’école, la valeur sociale comptait plus que la valeur scientifique, vous avez 50 sur 50 en valeur scientifique si à l’école on pense que vous êtes indisciplinés vous échoué, vous redoubler la classe pour vous amener à discipliné l’année qui suivent c’est ce qui à fait que l’éducation de base était très parfaite, il nous a lancé dans l’éducation pour tous, le 02 août 1968 on appelle la révolution culturelle socialiste c’était l’éducation pour tous donc je retiens beaucoup de choses sur le président Ahmed Sékou Touré c’est ce qui fait que jusqu’ici personnellement j’ai beaucoup de considération pour lui et vous comprendrez aussi que pourquoi le président Alpha Condé, dès sa prise de fonction a déclaré qu’il prend le pays là où le président Ahmed Sékou Touré la laisser. Je suis très fier de présider cette cérémonie qui fait des éloges à ce grand homme de Guinée, ce grand homme panafricaniste », a-t-il venté Sadou Keita, gouverneur de la région administrative de Faranah.

Quant au préfet, Ibrahima Kalil Keita, il a précisé : ‘’C’est avec beaucoup de joie, beaucoup de plaisir, beaucoup de satisfaction que je reçois ce prix internationale Ahmed Sékou Touré dans la ville natale de ce grand africaniste qui a consacré sa vie à l’indépendance de son pays et à l’indépendance de l’Afrique à la valorisation des valeurs morales, culturelles et civilisatrices du monde entier. Le monde contemporain et la lutte pour tous les pays épris de justice et de liberté, la remise de ce prix je remercie la jeune organisation internationale panafricaine dirigée avec maitrise par notre fils Abdoulaye Condé qui fait honneur à la Guinée, et à l’Afrique. Je demande au jeunes de s’instruire, le monde appartient à ceux qui l’écris même si cette écriture apparue en Afrique à profiter avec une espièglerie du blanc qui est en train de servir l’Europe et le monde entier sans tenir compte que cette écriture qui est la source de la civilisation est une invention des noire d’Afrique et je demande au jeunes de s’instruire, s’instruire et s’instruire et qu’il chasse que le bonheur de l’instruction n’a pas de limite, la limite de l’instruction c’est de s’instruire sans limite », a-t-il conseillé.

Abdoulaye Condé, activiste panafricain, président fédéral de l’organisation internationale panafricaine ‘’OIP’’ et conférencier nous a expliqué le choix de Faranah pour cette conférence  en ces termes :  » Le choix est tombé sur Faranah parce que nous avons voulu faire honneur au camarade Ahmed Sékou Touré qui est un modèle pour nous, vous savez il a été à la base de la création de l’UA ( union africaine ) c’est un grand monsieur qui a ressuscitée le panafricanisme donc on ne peut pas avoir le flambeau du panafricanisme disparaître sur la terre de ce grand monsieur Ahmed Sékou Touré c’est pourquoi nous avons choisi la ville de Faranah cette année pour venir faire cette célébration ici sans oublier aussi les efforts de monsieur le préfet de Faranah Ibrahima Kalil Keita qui se bat nuit et jour pour faire en sorte que ce combat du Camarade Ahmed Sékou Touré puisse continuer »

Pour sa part, Dr Fodé Keita, Directeur général adjoint chargé à la recherche à l’institut Supérieur Agronomique de Faranah, il s’est réjoui du choix porté sur Faranah : « Si nous prenons la ville de Faranah, c’est devenu un fait de hasard mais un hasard heureux parce que c’est la ville natale de Sékou Touré . Donc, nous avons un sentiment de fierté et que Dieu soutienne aussi notre institution pour que nous puissions continuer de telle manifestation où de telle conférence…. »

Lanciné Keita, correspondant à Faranah

+224 628 464 659

 

Print Friendly, PDF & Email
Publicités
Continuer la lecture
Advertisement
Cliquer ici pour Commenter

Laisser un commentaire

Publicités

Suivez-moi sur Facebook