Faranah : les jeunes de Tonkolonko dans la rue pour réclamer le courant

Print Friendly, PDF & Email

Depuis quelques semaines, certains quartiers de la commune urbaine de Faranah sont plongés dans l’obscurité. Electricité de Guinée-EDG est pointée du doigt. Ce mardi 21 avril 2020, les jeunes du quartier Tonkolonko ont investi la rue pour réclamer le courant électrique. Dans la foulée, les manifestants scandaient “EDG ZÉRO”.

C’est le carrefour Douane qui a servi de point de départ à ladite manifestation. Les protestataires ont emprunté l’itinéraire allant de ce carrefour en passant par la gare routière centrale puis le grand rond-point avant de rallier la Direction de l’EDG sise au quartier marché 1. Sur les causes de cette manifestation, l’un des manifestants Aly Camara nous explique : « Nous sommes dans la rue pour réclamer le courant. Il y’a quelques semaines on ne reçoit pas de courant. Depuis l’annonce de la décision du Président de la République relative au non payement de courant durant trois mois, notre quartier Tonkolonko n’a plus reçu de courant. Nous avons plusieurs fois informé les autorités compétentes mais aucun résultat n’a été obtenu. C’est pour cette raison que nous sommes dans la rue pour réclamer le courant. »

Pour sa part, le chef de centre de l’EDG de Faranah Karifa Sylla laisse entendre : « Le 13 avril dernier, il y’a eu un vent violent accompagné de pluie à Faranah. Suite à ce vent il y’a eu une décharge atmosphérique. Nous avons fait le constat et le transformateur a été endommagé. La puissance de ce transformateur est de 400 KVA. À cette date Tonkolonko n’était pas effectivement alimenté. Le 15 avril j’ai pris langue avec ma Direction à Conakry et une demande de transformateur a été faite et transmise à la Direction. Le même jour, le magasin Tombo a été fouillé et un transformateur de 400 KVA a été retrouvé. À l’EDG nous disposons trois camions grues. Les deux sont à l’intérieur du pays pour déposer les matériels, le troisième se trouve à Conakry pour les transits. Il était question d’attendre le retour des deux camions pour acheminer les matériels de Faranah. Plus tard ces matériels seront à Faranah. J’ai été surpris de la réaction des jeunes ce matin. Quand la perte a été déclarée, j’ai informé la jeunesse et même dans les bars-cafés, de la situation de courant dans leur quartier. J’invite ces jeunes au calme et à la retenue. D’ici jeudi, le transformateur sera à Faranah et la desserte en électricité sera rétablie à Tonkolonko. »

Au moment où nous quittions les lieux, le calme était revenu.

Lanciné Keita Faranah pour médiaguinée.

Laisser un Commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.

error: Le contenu est protégé !!