Faranah : les jeunes de trois quartiers investissent les rues pour réclamer le courant

Print Friendly, PDF & Email

lIs étaient nombreux ce mercredi 20 mai 2020 des jeunes munis de feuilles de manguier à prendre d’assaut certaines rues de la commune urbaine pour protester contre le manque d’électricité dans leurs quartiers respectifs (Sirikoloni 1, Sirikoloni 2 et Mosquée). Sur leurs pancartes, on pouvait lire ” On en a marre des fausses promesses ; EDG zéro”.

C’est le rond-point central qui a servi de point de départ à cette marche de protestation aux environs de 14 heures. Alhassane Camara, l’un des responsables des manifestants a laissé entendre : « Ça fait un mois on n’a pas eu le courant, et l’autre fois on a voulu se manifester, le Gouverneur, les autorités nous ont proposé que le transformateur va venir dans deux ou trois jours parce que c’est notre transformateur qui est grillé : Sirikoloni 1, Sirikoloni 2, une grande partie du quartier Mosquée et Kamandiabya. Mais ça fait deux semaines, et l’autre fois, ils nous ont envoyé un papier soit disant que le transformateur vient.  Il y a aussi une semaine de cela. Chaque fois c’est des fausses promesses, c’est pourquoi nous sommes sortis aujourd’hui pour réclamer notre droit. On s’est mobilisé malgré la présence de cette pandémie qui est sur le monde aujourd’hui, il faut qu’il y ait le courant, on veut un transformateur de 500KVA de puissance apparente parce que c’est ce qu’ils nous ont promis. Et tant que le transformateur ne vient pas on va continuer à manifester. »

Dans le même sillage, Mademoiselle Sita Camara, souligne :
« On est fatigué, on en a marre avec ce problème de courant. Ça fait un mois on n’a pas de courant. Ils sont en train de donner de fausses promesses. Ils nous ont dit qu’ils vont envoyer le transformateur mais jusqu’à présent, on est fatigué. Ils n’ont qu’à nous aider à avoir le courant, c’est pourquoi on est sorti et s’ils ne nous entendent pas, nous allons continuer à sortir parce qu’on n’a pas d’autres solutions » dira-t-elle.

Pour sa part, le Directeur général de l’EDG de Faranah, appelle les citoyens à la retenue.
« J’ai trop communiqué autour de ce dossier. A l’instant, le problème c’est quoi ? c’est que leur transformateur est grillé y a deux semaines et moi, j’ai trouvé le remplaçant à Conakry. Le transfo est embarqué, le chauffeur est prêt, les frais de mission sont payés. Le vendredi passé, le chauffeur est passé à Donka pour le test, c’est avant-hier, le lundi que le résultat est sorti négatif, maintenant il n’a pas encore le laisser-passer délivré par les autorités sanitaires de Conakry. Donc ce n’est pas de notre faute, j’appelle les citoyens à la retenue, au calme. Même ce matin, j’ai appelé ma hiérarchie à Conakry donc ils sont au courant » a rapporté, Karifa Sylla.

Ces jeunes manifestants promettent de poursuivre leur mouvement jusqu’à la satisfaction de leur demande.

Lanciné Keita, correspondant à Faranah 
Tel: 628 464 659

 

Laisser un Commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.