Faranah : le ministre Bantama Sow menaçant et apaisant, à Maréla (vidéos)

Print Friendly, PDF & Email

C’est un ministre des Sports menaçant et apaisant qui s’est retrouvé mardi 20 février dernier à Maréla, dans Faranah, devant des victimes d’actes de vandalisme et de violences au lendemain des élections communales du 4 février dernier. Dans son premier discours tenu entre cadres et inconditionnels du parti présidentiel de la localité -qui provoque une vague de réactions-, Sanoussy Bantama Sow, sur un ton ferme, a demandé aux partisans du pouvoir de mettre la pression sur le gouvernement pour que les fautifs soient arrêtés.

« Levez-vous et dites au gouvernement que s’ils ne sont pas arrêtés, vous vous vengerez », dit-il, assis dans un fauteuil, arborant un t-shirt. Ci-dessous, la vidéo…

Dans le même intervalle de temps, Bantama se rend sur les ruines des habitations incendiées et tient un discours cette fois-ci apaisant et conciliant. Là, il rappelle que son père a été attaqué en 2013 ainsi que sa famille pour raisons politiques.

« Maréla, ce n’est pas la première fois. En 2010, il y a eu même mort d’homme à Maréla. En 2013, plusieurs familles ont été attaquées dont ma famille et mon père. Cette fois-ci encore, il y a des dizaines de cases incendiées et des bâtiments en dur détruits. Ou allons-nous avec cela ? Une fois de plus, je lance un appel à tous les hommes politiques de préserver la paix. Les Guinéens, que tu sois, malinké, peulh, soussou…, quelle que soit ton ethnie, personne de nous n’a demandé au bon Dieu d’être Guinéen. Les partis politiques devraient les unir, la démocratie ne dit pas violence, la démocratie dit le respect de l’autre, le respect des lois, la liberté d’expression, mais d’autres sont victimes de leur choix. Nous nous posons la question où allons-nous ? Et j’ai toujours eu à dire chaque fois que tout parti politique, tout leader qui utilise la violence comme méthode d’accès au pouvoir s’éloignera du pouvoir. Donc, une fois de plus, je présente la compassion du parti [Rpg Arc-en-ciel, ndlr] à tous les sinistrés de Maréla, je leur demande de rester derrière leur conviction. (…) », martèle-t-il. Ci-dessous, la vidéo…

 

Noumoukè S.

*Ces vidéos ont toutes été réalisées par la Cellule com Rpg Faranah : https://www.facebook.com/cellucomrpg.faranah.5

Laisser un Commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.