Faranah : plusieurs dégâts suite à l’écoulement du mazout à la centrale thermique

Print Friendly, PDF & Email

 L’écoulement des résidus du mazout provenant de la centrale thermique de Faranah a fait d’énormes dégâts lors de  son passage le long de la rivière de Sirikoloni pour  atteindre les berges du fleuve Niger. Plaines rizicoles, eaux et plantes sont les plus touchées.

C’est dans la nuit du jeudi 12 au vendredi 13 août 2021 qu’il a été constaté cet écoulement  du mazout servant au fonctionnement de la centrale thermique de Faranah. Toutes les cultures se trouvant sur les rives de ce marigot ont été endommagées. Cette fuite de mazout est due à l’écroulement d’une partie de la clôture de la centrale thermique.  Actuellement, la direction de l’EDG et les autorités de Faranah sont à pied d’œuvre pour évacuer le reste du mazout.

En attendant une décision gouvernementale, les citoyens qui ont vu leurs champs détruits par le mazout  ont lancé un appel.  

« Cette année, difficilement nous avons trouvé les moyens pour cultiver. On avait nourri beaucoup d’espoir pour la réussite de ces cultures mais très malheureusement, ce sont  ces cultures qui sont endommagées par le mazout.  Nous sommes allés voir l’endroit où il y a eu fuite. Vraiment, c’est un accident. C’est indépendamment de la volonté des travailleurs de la centrale.  Nous demandons au gouvernement de nous venir en aide. On comptait sur ces champs et voilà que tout est dévasté. Nous sollicitons l’appui du gouvernement pour nous faire sortir de cette désolation », a lancé  cette victime,  Mohamed Camara.

Lanciné Keita, correspondant à Faranah

Laisser un Commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.