Faranah : plusieurs habitations et une mosquée décoiffées par une tornade à Sidakörö

Print Friendly, PDF & Email

La saison pluvieuse s’annonce à Faranah et les premières conséquences se font sentir dans le Sankaran profond. Dans la soirée du jeudi 07 mai 2020, aux environs de 16 heures, une forte tornade a fait du désastre à Sidakörö le village natal du père de l’indépendance guinéenne feu Ahmed Sékou Touré.

Dans ce district relevant de la sous-préfecture de Beindou et situé à 50 kilomètres de Faranah centre, cette tornade n’a pas fait de perte en vies humaines mais les dégâts matériels sont considérables.
Sur les circonstances de ces dégâts, le Président du district de Sidakörö Bamba Traoré, explique « À 16 heures, nous avons brusquement vu un vent violent qui n’a pas duré plus d’une heure, qui n’est pas allé loin et qui a entouré tout le village Sidakörö. Soudain, j’ai vu qu’une partie de ma maison est partie. Les dégâts ont été importants : 138 cases et 18 maisons dont notre mosquée. Nous informons les autorités et les personnes de bonne volonté que nous avons été victimes de dégâts. Si les gens ne viennent pas au secours nous sommes à la belle étoile. On ne sait pas comment faire. Nous souffrons sincèrement. Il n’y a pas eu de perte en vies humaines mais même les manguiers ont perdu leurs fruits, c’est du jamais vu à Sidakörö. Toutes nos toilettes ont été détruites. Nous demandons aux autorités et personnes de bonne volonté de venir en aide pour que nous quittons la belle étoile. Sidakörö souffre énormément. Que cela arrive à toutes les autorités et personnes de bonne volonté. »
Le maire de la commune rurale de Beindou, Kamory Oularé nous parle du bilan de cette tornade : « Aucune perte en vies humaines ni de blessé n’a été enregistrée mais les dégâts matériels sont immenses. Ce phénomène très localisé n’a pas duré plus d’une heure et a endommagé voire détruit sur son passage 138 cases et 18 maisons dont la grande mosquée du village. Des centaines de citoyens sont restés à la belle étoile et ne savent pas à quel saint se vouer. Une panique totale dans la communauté en cette période de conjoncture économique avec l’existence du covid-19. Les toilettes ainsi que les fruits : des mangues ont été également détruits. Du jamais vu depuis l’existence de cette localité. »

Lanciné Keita, correspondant à Faranah

Tél: 628 464 659

Laisser un Commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.

error: Le contenu est protégé !!