Faranah : un adolescent de 17 ans tué par la foudre dans un champ

Print Friendly, PDF & Email

La foudre se fait entendre de nouveau à Faranah. Dans la soirée du samedi  26 juin 2021, un adolescent a perdu la vie vers 17 heures suite aux effets de la foudre.
Un témoin rencontré dans la famille mortuaire au quartier Dandaya, secteur Hèrèmakönö, explique : « cet enfant, Fodé Condé, chaque année, c’est lui qui m’aide à labourer mon champ avec ses 3 autres collègues. Hier samedi, c’était leur 3ème passage dans mon champ, dans un lieu appelé l’école Karamoyah, à 6 km de la ville. Toute la journée, on travaillait. Vers 16h, il m’a dit qu’il a un autre travail à la maison et qu’il devait rentrer. Il y a un arbre dans mon champ, ils sont partis s’asseoir sous cet arbre pour se reposer un peu. Seulement quelques 10 mètres nous séparaient. Moi j’étais avec 9 autres personnes, toutes membres de ma famille. Entre-temps, moi aussi j’étais assis, j’ai vu le feu se déclencher auprès d’eux, avec un grand bruit. C’est comme si c’est un canon qui a lancé un gaz accompagné d’une forte fumée sur eux. On ne pouvait même pas les voir. Nous, on ne pouvait pas bouger, on tremblait. Après quelques instants, on a constaté qu’ils étaient tous à terre sous l’arbre. L’arbre aussi était tombé. Quand  on s’est approché, c’est la victime Fodé lui-même qui s’est réveillé en disant ‘’sauvez mon collègue-là’’. Il avait commencé à avaler sa langue, on a tiré sa langue. A notre fort étonnement, on a vu Fodé tomber encore. Il a vomi tout ce qu’il a mangé, il était déjà mort. Pendant ce temps, les 3 autres étaient dans un état critique, ils saignaient tous.  On a appelé en ville, les motards sont venus, on les a évacués a l’hôpital. »

Fondant en larmes, le père de la victime, Kaba Condé, inconsolable, résidant à Sakoromaya, a confié ceci : « hier, quand je quittais mon champ, j’ai rencontré mon beau qui venait me chercher au champ. C’est lui qui m’a annoncé la mort de mon fils.
Moi-même, je me suis rendu sur les lieux pour constater. On m’a fait comprendre que c’est mon fils qui était adossé à l’arbre. La foudre est descendue sur l’arbre, c’est ce qui lui a été fatal. Je m’en remets à la volonté de Dieu. Je ne peux rien contre la volonté divine. Sinon, tout mon espoir est porté  sur ce jeune. C’est lui qui fait tout pour moi. Mais les gens disent qu’il était en train de manipuler le téléphone, cela n’est pas vrai. C’est la volonté de Dieu. »

La victime Fodé Condé est âgée de 17 ans et menuisier de profession. Il a regagné sa dernière demeure dimanche 27 juin aux environs de 14h. Les 3 autres jeunes se trouvent  à l’hôpital régional de Faranah pour des soins. 

Lanciné Keita

Laisser un Commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.