Faranah : un incendie emporte deux cases et leurs contenus

Print Friendly, PDF & Email

Les phénomènes d’incendie deviennent récurrents à Faranah. Des zones rurales au centre ville, ce phénomène atteint une proportion inquiétante ces derniers temps. Le dernier cas est celui qui s’est produit ce vendredi vers 21 heures, au quartier Abattoir 1, dans la famille du feu Elhadj Kabinet Keita où deux cases et leurs contenus sont partis en fumée.

Bah Mariame Keira nous explique comment elle a été informée de cet incendie : « C’est ma belle-mère qui m’a dit cette nuit que le bébé est malade de donner le médicament à ce dernier. Au moment que je donnais le médicament à l’enfant,  un jeune est venu, il nous a salué et  nous a dit que qui habite sur la case qui est au bord de la route, je lui ai dit que c’est les étudiants qui habitent la bas mais ils sont sortis. C’est ainsi qu’il a dit qu’il a dit qu’il y’a du feu sur la case. Il est venu prendre l’eau jeter sur la case et le à commencé à jaillir. Nous avions crié et les gens sont venus au secours. »

La victime de la deuxième case calcinée, Billaly Kourouma, étudiant diplômé de son état  a souligné : « Cette nuit, je suis resté en ville on m’a appelé m’informant que m’a case à pris feu. Je le suis rendu à la maison et j’ai trouvé que ma case et son contenu sont partis en fumée même une brindille n’est sortie.  Je demande aux personnes de bonne volonté de me venir au secours. J’ai terminé les études mais je n’ai pas d’abord trouvé l’emploi.  J’ai perdu mon père et ma maman a vieilli et n’a pas de moyen. »

Informé de cette situation, le service de la protection civile s’est rendu sur les lieux. Après avoir maîtrisé le feu, capitaine Watta Soriba, coordinateur adjoint  de la protection civile de Faranah a lancé :

« C’est aux environs de 21 heures 15 minutes que nous avons été alerté de cet incendie à  travers commandant Aboubacar Diaby. A Notre arrivée, nous avons trouvé cinq cases. Le feu avait complètement atteint  les deux premières cases. Nous nous sommes battus pour éteindre le feu et épargner les trois autres cases. Nous disons aux citoyens de ne pas hésiter quand il y’a l’incendie. Ils n’ont qu’à nous appeler  au 625011987 ou au 655946834. Il ne faut pas que les citoyens attendent que le feu progresse et qu’ils nous appellent. Il ne faut pas qu’ils pensent qu’en Nous appelant qu’ils vont payer l’argent.  Non !  l’etat nous pays pour ça », a- t-il laissé entendre.

Selon plusieurs témoins rencontrés sur le lieu de l’incendie, le court-circuit serait à l’origine de cet incendie. 

Lanciné Keita depuis Faranah

+224 628 464 659

Laisser un Commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.