Connect with us

Societé

Faranah : une femme ébouillantée par l’épouse de son beau-frère

Published

on

Les actes criminels continuent de faire des victimes à Faranah, capitale du Sankaran. Une femme nommée Fanta Oularé a été ébouillantée mardi à Cabral, dans Tönkolonko 1, par l’épouse de son beau-frère avec qui elle a eu des disputes la veille.

Interrogée sur les circonstances de cet acte, la victime Finah Oularé de confier : « c’est la femme de mon beau-frère qui m’a versé de l’eau chaude. Dans la soirée du lundi, mon neveu (fils de ma jeune sœur) est allé récolter mes patates. Elle s’est offusquée comme quoi celui-ci a pris l’eau chez elle pour se laver. Mais déjà, elle ne voulait pas que celui-ci fasse ce travail pour moi. C’est ainsi qu’elle a commencé à crier et à insulter. Je lui ai dit de pardonner mais sa colère ne retombait pas. Je lui ai dit ensuite : c’est le fait que l’enfant ait fait ce travail pour moi qui ne t’a pas plu. Elle a quitté de chez elle pour venir se jeter sur moi, devant ma chambre. Je l’ai mise au sol et les gens sont venus nous séparer.

Ce mardi matin donc, je balayais la concession à 6 heures, elle est venue me verser de l’eau chaude. Je me suis saisie d’elle et l’a encore battue. Les voisins sont intervenus. Je me suis rendue chez le président de quartier pour l’en informer. C’est ainsi que j’ai été conduite à l’hôpital. Mais auparavant, elle avait dit qu’en quittant son foyer qu’elle me fera du mal ou à son mari ».

À présent, l’auteure présumée Nadoua Camara est à la gendarmerie et la victime Finah Oularé se trouve à l’hôpital régional de Faranah pour des soins.

Lanciné Keita, correspondant à Faranah

628 464 659

 

Print Friendly, PDF & Email
Publicités
Continuer la lecture
Advertisement
Cliquer ici pour Commenter

Laisser un commentaire

Publicités