Mouvement Faso Khanunteya dénonce les ‘’médias mensonges qui veulent souiller le 28 septembre”

Print Friendly, PDF & Email

Dans une déclaration transmise à Mediaguinee, le Mouvement Faso Khanunteya a rappelé aux ”médias à la solde de l’ancienne puissance colonisatrice qui veulent coûte que coûte souiller la date du 28 septembre qu’ils se trompent d’époque et de pays”…

Le Mouvement politique « Faso Khanunteya », en ce jour historique du 28 septembre 2020, soixante-deuxième anniversaire du référendum gaulliste auquel le peuple de Guinée a dit non à la colonisation française en optant pour l’indépendance totale en 1958, tient à rendre hommage à la lutte de nos illustres devanciers.

Ces compagnons de l’indépendance issus de toutes les régions du pays, main dans la main, ont fait le choix historique de l’autodétermination malgré la faiblesse des moyens humains et financiers d’alors.

Avec un courage herculéen et patriotique, ils ont pu faire face aux différents défis de leurs époques notamment l’hostilité de l’ancienne puissance coloniale qui considéra le choix de la jeune nation comme un affront.

S’en sont suivis les tentatives de déstabilisation financières, économiques, sécuritaires et politiques du jeune Etat.

Cette guerre secrète des services intelligents étrangers contre notre pays a eu des conséquences internes sur la gestion du pouvoir politique, et a dénaturé certains rapports sociaux entre guinéens empêchant ainsi le décollage économique du pays. Cela constitue l’une des raisons de l’effritement du tissu social guinéen.

Par ailleurs, le peuple de Guinée se demande jusqu’ici les raisons du choix de la date du 28 septembre pour l’organisation de la manifestation qui a endeuillé la plupart des familles guinéennes en 2009.

Nous nous inclinons devant la mémoire de nos illustres disparus. C’est le lieu et le moment de demander à l’Etat d’établir la justice afin que le peuple soit édifié sur les motifs du choix du 28 septembre.

La justice ne doit pas se limiter à ceux qui ont tué les paisibles citoyens. Les organisateurs doivent aussi s’expliquer devant la justice sur les fondements de leurs actions.

Nous réaffirmons la position du peuple de 1958 aux médias occidentaux à la solde de l’ancienne puissance coloniale qui, coute que coute, vaille que vaille, veut souiller la date du 28 septembre à travers leurs médias mensonges. Ils se trompent d’époques et de pays.

Faso khanunteya tient à faire remarquer, que contrairement aux pays anciennement colonisés par les britanniques, les pays francophones d’Afrique subsaharienne sont victimes d’une trop grande immixtion de leur ancienne puissance colonisatrice dans leurs affaires intérieures.

Nous en appelons à tous les patriotes guinéens de ne pas accepter la distraction. Le 28 septembre est une date de notre souveraineté au même titre que le 14 juillet de la république française ou la célèbre date d’indépendance des Etats Unis d’Amérique, le 04 juillet.

Ce sont des dates mémorielles fêtées et respectées dans tout pays épris de paix et de liberté.

Vivent la Guinée et les Guinéens.

Nos contacts : faso khanunteya sur facebook, twitter .

fasokhanunteya2020@gmail.com

                                                                                                                         Conakry, le 28 Septembre 2020

 

Le Coordinateur de Faso Khanunteya :

 

Nafadji Sory CONDE

Laisser un Commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.