Faya Millimouno à la Cedeao: « vous ne pouvez sanctionner quelqu’un que quand il dépend de vous »

Print Friendly, PDF & Email

Joint par Mediaguinee ce lundi 08 octobre, le président du Bloc Libéral (BL), Dr Faya Millimouno a réagi aux sanctions infligées au CNRD dirigé par le colonel Mamadi Doumbouya par la  CEDEAO hier dimanche lors de son dernier  sommet extraordinaire.

Selon le chef de file du BL, cette décision de la CEDEAO contre les nouvelles  autorités du pays est contreproductive, tout en rappelant qu’il est impossible d’organiser les élections en Guinée dans les 6 mois qui suivent, comme l’exige la CEDEAO. 

« Nous prenons acte des différentes communications de la CEDEAO qui sait pertinemment que les élections ne peuvent pas être organisées en Guinée dans les six (6) mois qui vont suivre. Le pays est en crise. Et la crise, elle est complexe, elle est multidimensionnelle. La Guinée donc se trouve à la croisée des chemins. Et la CEDEAO a comme devoir d’accompagner la Guinée, selon le choix de faire la Guinée. Et non le choix que fait la CEDEAO. La crise guinéenne est vécue et subie par les Guinéens. La CEDEAO évite systématiquement de venir vers les Guinéens. Ce sont les Guinéens qui avaient sollicité la CEDEAO lorsque la crise se préparait. La CEDEAO n’a pas répondu. Aujourd’hui que l’opportunité se crée de permettre à la Guinée de prendre un nouveau départ, la CEDEAO devrait plutôt faire en sorte que ce soit l’accès qui soit mis sur le devoir à accomplir vis-à-vis de la Guinée que des menaces. Parce que des menaces seront contreproductives, les sanctions seront contre- productives. Parce que vous ne pouvez sanctionner quelqu’un que quand il dépend de vous. Mais si quelqu’un ne dépend pas de vous brandir une menace contre lui, ça ne veut rien dire. La Guinée n’a pas d’avion pour violer l’espace aérien de la CEDEAO. Quelle est la quintessence aujourd’hui de la Guinée  vis à vis de la CEDEAO? Nous sommes tous en train de nous chercher. Alors qu’on aide la Guinée à gérer cette crise. Et qu’on ne le fasse pas par menaces simplement », a déclaré Dr Faya. 

Elisa Camara 

+224654957322

Laisser un Commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.