Faya Millimouno à la Primature: “ce n’était pas un accompagnement, c’est l’opposition qui s’y est rendue”

Print Friendly, PDF & Email

Dans sa tournée de prise de contact avec les leaders politiques, les institutions constitutionnelles d’une part et d’autre part la société civile et les leaders sociaux, hier lundi ce fut le tour du Premier ministre de recevoir le chef de file de l’opposition Elhadj Mamadou Sylla, qui avait à ses côtés Dr Faya Millimouno du BL, Aboubacar Soumah de GDE, Bah Oury de l’UDRG et l’honorable Mamadou Baadiko Bah de l’UFD. 

Joint au téléphone par Mediaguinee, ce mardi 16 Février 2021, le président du Bloc Libéral (BL), Dr Faya Lansana Millimouno, a expliqué que c’est  une rencontre de l’opposition avec le Premier ministre Dr Ibrahima Kassory, et non un accompagnement, comme disent bon nombre de Guinéens.

Pour commencer, Dr Faya a tenu à indiquer que cette visite s’article autour de deux points. « Primo, c’est d’abord présenter les condoléances au Premier ministre qui vient de perdre un des ses conseillers le plus  proche et qui était un Guinéen qui n’avait pas de couleur, ni ethnique ni clanique, ni quoi que ça soit, que tous les Guinéens ont pleuré. Même si nous avons eu à participer aux obsèques, c’était un devoir de lui présenter les condoléances (…) Donc, ce n’était pas un accompagnement, c’est l’opposition qui s’y est rendue. », a-t-il déclaré.

Deuxièmement, poursuit-il, « il y a une dynamique que l’opposition est en train de construire. Il fallait donc échanger avec le Premier ministre par rapport à cette dynamique. Il y a un cadre de dialogue qui vient d’être installé, il fallait en parler. Il y a aussi beaucoup de nos compatriotes qui sont actuellement en prison. Le premier objectif qu’on s’est fixé c’est d’obtenir la possibilité d’aller leur rendre visite. Le fait que quelqu’un est derrière les barreaux ne lui enlève pas son humanité. Il faut qu’on s’assure que les conditions de détention sont humaines et ensuite nous déroulerons la suite de notre agenda. », a-t-il laissé entendre au micro de notre reporter.

Mamadou Yaya Barry

Laisser un Commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.