Faya Millimouno du BL: « la situation dans laquelle on a mis l’UFDG ne peut pas permettre au parti de participer à un dialogue »

Print Friendly, PDF & Email

Dr Faya Lansana Millimouno, président du Bloc Libéral (BL), qui séjourne au pays de l’Oncle Sam, s’est exprimé mardi 25 mai 2021 sur plusieurs sujets qui défraient la chronique en Guinée : la fermeture des locaux de l’UFDG, la détention de ses cadres et  militants,  l’interdiction de Cellou Dalein Diallo de voyager pour l’extérieur du pays. Il estime que le pouvoir d’Alpha Condé a de la clarté à donner aux Guinéens par rapport à la façon dont nos libertés sont gérées actuellement.

« Il est clair que la situation dans laquelle on a mis l’UFDG ne peut pas permettre au parti de participer à un dialogue. Vous le savez, depuis bientôt un an, les locaux de l’UFDG sont occupés. Nous avons une bonne partie des responsables de l’UFDG en prison. Beaucoup de militants de l’UFDG en prison en plus d’autres opposants qui sont en prison. Naturellement, on ne peut pas créer une telle situation sans dire clairement quelle est la raison pour laquelle ils sont en prison ou la raison pour laquelle on a fermé les bureaux. La communauté internationale sait très bien ce qui veut dire un dialogue, on ne peut pas faire semblant et dire qu’on est en train de dialoguer. Il faut que les conditions soient créées pour qu’il y ait un dialogue. Ce n’est pas un amusement, la vie d’une nation.», a-t-il précisé. Et d’ajouter : « effectivement, M. Cellou Dalein Diallo est empêché de sortir. Ce fut le cas aussi de M. Abé Sylla qui a tenté plusieurs fois et finalement qui a réussi à sortir. C’est également le cas de M. Sidya Touré qui a tenté 2 à 3 fois avant de pouvoir sortir. Cela  ne donne pas une bonne image à notre pays.  Si nous  voulons un dialogue avec tous les Guinéens, il faut d’abord qu’on commence à se dire que les papiers que nous avons écrits, la constitution dans laquelle nous avons écrit, nous avons des libertés, nous avons des droits. Qu’on ne fasse pas de cela comme un encombrement. On ne peut pas mettre ça de côté.», a martelé le président du BL dans l’émission “On Refait le Monde” de Djoma Groupe

Mamadou Yaya Barry

1 Commentaire
  1. SAAM 4 semaines il y a
    Repondre

    Bonjour Docteur Faya,

    => Qui a mis l’UFDG dans cette situation ?
    => Qui s’est autoproclamé Président élu et demander aux militants de SE LEVER POUR DEFENDRE LEUR VICTOIRE ?
    => Qui a déboulonner tous les poteaux électriques sur tout le long de la Route de Prince ?
    => Qui a fait dérailler le Train à Sonfonia ?
    => Qui a tué les 6 gendarmes qui etaient à bord du train déraillé à Sonfonia avec les ARMES DE GUERRE ?
    => Qui a brulé le grand Marché de Siguiri et d’autre Marché du pays ?
    => Qui a publié des Vidéos demandant d’attaquer le Chef d’état et detruire toutes les infrastructures dans le pays et qui a même plaidé coupable au Tribunal ?
    => Qui a tué le commandant du camp de Kindia ainsi que d’autres soldats et tenté de tuer d’autres officier dans le but d’effectuer un coup de force ?
    Tu penses que toutes situations donnent UNE BONNE IMAGE A NOTRE PAYS (comme tu le souhaites) ?
    Tu penses que nous allons fermer les yeux sur ces faits très très graves au non d’un quelconque dialogue ?
    Pour ces graves, la justice fera son travail jusqu’au bout qu’il y ait dialogue ou non.

    QUI A INTERET QU’IL Y AIT DIALOGUE ?
    La seule Reponse à cette Question est :
    1- l’UFDG et son Président CELLOU DALEIN DIALLO.
    2- Les autres Partis Politiques.
    —> Qui a ses militants en prison ?
    —> Qui a besoin de voir ses locaux accessibles ?
    —> Qui a bésoin de Sortir du Pays sans être bloqué à l’aeroport ?
    —> Qui a bésoin de l’espace dans le pays pour réapparaitre politiquement sur la scène ?
    —> Qui a ses militants dans les mailles de la Justice ?

    Le président de la République qui vient de mettre un cadre de dialogue n’est ni de près ni de loin DEMANDEUR DE DIALOGUE.
    Si les partis veulent, ils n’ont qu’à venir car ce sont eux qui ont des choses à gagner. Le pouvoir n y a rien a gagner.
    Si pour ta propre demande et pour une chose que tu souhaites depuis un bon moment, tu demandes des préalables, cela ne peut avoir d’autre nom que DE LA PLAISANTERIE qui ne pourra pas distraire l’état.

    A vous de saisir l’opportunité de vous est offerte pour venir resoudre vos problèmes.

Laisser un Commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.