Faya Millimouno : ‘’nous devons nous opposer vigoureusement à tous ceux qui sèment la haine”

Print Friendly, PDF & Email

Ce samedi, 13 février, à la place d’une assemblée générale, le Bloc libéral (BL) a célébré ses 8 ans d’existence. C’était dans une atmosphère festive. Le thème choisi pour commémorer cet événement est “la conquête du pouvoir du peuple avec le peuple”.

Elhadj Mamadou Sylla, chef de file de l’opposition parlementaire

Entouré des représentants de quelques partis politiques et du chef de file de l’opposition parlementaire, Dr Faya Lansana Millimouno, président du Bloc libéral, dans son discours, a lancé un message de paix à l’endroit de ses militants et de ses pairs politiciens, à qui il demande de s’opposer vigoureusement à ceux qui, ouvertement ou non, sèment la haine.

« Notre pays s’est engagé sur la voie de la démocratie depuis les années 1990. Et depuis 1993, nous élisons le chef de l’Etat, les députés et les responsables communaux. Nous le faisons avec beaucoup d’enthousiasme, tant la volonté de la pratique de la démocratie nous anime en tant que citoyens d’une République. Nous voulons compter sur de nouvelles expériences, sur de nouvelles orientations politiques.

L’espoir du peuple, dans le cadre de cette orientation, repose sur ce que nous, personnalités politiques, proposons, notamment dans le cadre de la participation des citoyens à la gestion des affaires publiques.

Si nous croyons à cette philosophie politique, il reste que le travail à faire pour atteindre ces objectifs reste encore immense et même incompris. Aussi, les actes que nous posons, en tant que personnalités politiques, manquent généralement  de cohérence. C’est ainsi que les élections qui sont les instruments d’expression de nos choix quant à la sélection des leaders, sont devenues sources de discordes sociales profondes. Nous en avons eu l’expérience dix-sept (17) fois de suite depuis 1993, lors des élections communales, législatives, présidentielles et référendaires. Toutes les élections, ou presque, ont été marquées par des violences qui ont entraîné des morts, des blessés, des destructions d’édifices publics et privés ; le tout sur un tréfonds de conflits parfois interethniques. Les dernières élections d’octobre 2020 nous ont fait frôler le pire.

C’est pourquoi, devant ce drame, il nous paraît important de prendre une pause pour nous poser des questions : devons-nous  continuer à privilégier la politique politicienne avec tous les dangers qu’elle représente pour les citoyens qui croient en nous ? Devons-nous sacrifier la dynamique de l’unité nationale ? 

Nous pensons que les divisions électoralistes, qui prennent le sens communautaire, ne nous aident pas à aider nos compatriotes sur la voie de leur ascension plurielle.  Le combat, tel que nombre de politiques l’avons mené jusqu’ici, ne nous permet pas d’amorcer le processus de développement socioéconomique et encore moins politique pour notre pays. C’est pourquoi, au Bloc Libéral, nous disons que nous devons explorer une nouvelle philosophie de l’activisme politique  afin de cultiver l’espoir de l’unité dans ce pays!

Honorables invités,

Camarades militants, militantes du Bloc Libéral, face à la tendance à  communautariser  la lutte politique, les personnalités politiques doivent scruter les problèmes, afin de prendre des décisions sociopolitiques sensées. Conséquemment, nous avons l’obligation de transcender nos différences multidimensionnelles et même partisanes, pour assurer l’unité guinéenne. Nous devons nous opposer vigoureusement à tous ceux qui, ouvertement ou non, sèment la haine. Nous devons rassembler les Guinéens, sans distinction ethno-régionale ni confessionnelle,  pour établir la complémentarité synergique, nécessaire à l’épanouissement sociétal de nos peuples. », a-t-il déclaré.

Pour terminer, Dr Faya Millimouno a émis le souhait que la philosophie de l’union dans l’unité soit le sacerdoce de son parti. Il ajoute que pour y arriver, ils ont besoin de réfléchir en tenant compte de la complexité du tissu sociopolitique de notre environnement politique national et international. 

Christine Finda Kamano 

Laisser un Commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.