Fédération guinéenne de football Fronde contre Super V : au-delà des humeurs et rumeurs f …

Rien ne va plus entre le président de la fédération guinéenne de football (FGF), Salifou Camara Super V, et certains membres du bureau exécutif. Au nombre de onze (sur les quinze que compte ledit bureau), après avoir brandi leurs griefs dans une lettre adressée à leur président, le 23 mars dernier, ils ont franchi un nouveau pas le week-end.  Ceux que l’on appelle les frondeurs, ont regroupé dans la ville de Kindia des représentants de sept ligues régionales. Objectif ? Leur faire adhérer à l’idée de tenir une assemblée générale extraordinaire pour remplacer celui qu’ils ont réélu dans une quasi-unanimité le 15 août dernier.

Le sort en est-il ainsi  jeté ? Les jours de « Super V » sont-ils désormais comptés à la tête de la fédération nationale de football ? Les frondeurs réussiront-ils à démettre un président à qui ils viennent de renouveler le mandat, il y a six mois à peine ? Il serait, en l’état actuel des choses, et au regard de velléités semblables dans un passé récent, hâtif de tirer une telle conclusion.

En 2013, à mi-mandat, alors qu’au sein de l’opinion peu de gens pariaient sur un maintien de Salifou Camara « Super  V »à la tête de la « Féguifoot », l’homme avait réussi à déjouer une cabale visant à l’éjecter. Les frondeurs finiront par battre leur coulpe et s’avouer vaincus. Super V présidera l’assemblée générale et ira tranquillement au terme de son mandat avant de rempiler en 2015.

Si ceux qui réclament le départ du président de la fédération se disent forts des textes régissant la fédération guinéenne de football, ils auront néanmoins du mal à convaincre l’opinion et les instances internationales sur la pertinence de leur démarche. En effet, il est difficile de comprendre que ce soient ceux qui ont géré le mandat précédent sous « Super V », et/ ou qui ont sillonné le pays pour battre campagne pour lui en 2015, convaincre les ligues et autres clubs de l’arrière-pays de voter en sa faveur, mettre en exergue des  acquis comme la construction du siège de la fédération nationale et les projets Goal, qui perdent subitement les écailles des yeux, pour venir aujourd’hui noircir le tableau sur lequel, eux et leur cible actuelle,  ont laissé les traces d’une gestion commune.

En effet, aucun des points évoqués par les frondeurs n’est nouveau et ne concerne nullement le second mandat que Salifou Camara Super vient d’entamer avec l’ardente contribution de ceux qui le contestent aujourd’hui. Ce sont eux qui sont allés dans les zones les plus reculées  du pays pour louer, magnifier, vanter ce bilan aux organismes locaux du football (Ligues régionales, districts, clubs).

A partir de là, il faut une forte dose de naïveté pour croire qu’une mandature validée à l’unanimité par l’Assemblée générale souveraine, et qui a permis à cette dernière de renouveler sa confiance au président Super V par sa réélection, soit prise en compte par l’opinion et les instances internationales de football pour exiger la démission du président de la fédération guinéenne de football ou la ténue d’une Assemblée générale extraordinaire pour uniquement remettre en cause son mandat.

D’autre part, si les faits reprochés étaient fondés, les premiers responsables seraient également les membres du Comité Exécutif qui ont assisté à ce ‘’scandale’’ sans broncher et qui, pis, se sont déplacés chez les électeurs pour demander le plébiscite de Super V. Dans ce cas de figure, cela friserait alors l’irresponsabilité, la complicité, la concussion. C’est un peu comme se prévaloir de ses propres turpitudes. Le reste ressemble à s’y méprendre à des questions de personnes, à un choc d’égos, à des problèmes d’humeur. Ce petit monde  pourtant se connaît bien, ses membres se fréquentent depuis des lustres, pour savoir qui est sociable et qui l’est moins, et surtout que l’on ne change pas à un certain âge.

Mais ça, la conduite des affaires d’une fédération nationale de football n’a rien à y voir.

Par Mohamed Cissé 

Print Friendly, PDF & Email



One thought on “Fédération guinéenne de football Fronde contre Super V : au-delà des humeurs et rumeurs f …

  1. Observateur

    Bravo! Pseudo-journaliste. Au moins ta popote de la semaine est garantie. À quand le nouvel article à vendre car, Salifou est bon acheteur.

    Repondre

Laisser un commentaire