Féguifoot : le CONOR lance les grandes manœuvres

Print Friendly, PDF & Email

Près d’un mois après son installation officielle pour remettre de l’ordre dans le football guinéen, le quatuor dirigé par Mariama Diallo Sy sort ses premières griffes pour marquer le pas du changement. Parmi les premières manœuvres, deux ont le plus attiré l’attention des observateurs : il s’agit de la révocation avec effet immédiat du secrétaire général du bureau sortant (Akoï Koïvogui) et surtout des organes et commissions de la FGF.

Après s’être défait du dossier brulant qu’est le cas de son sélectionneur, le français Didier Six écarté pour insuffisance de résultats, mais surtout du cas de son successeur, l’adjoint Kaba Diawara qui conduira l’équipe de Guinée à la CAN au Cameroun, c’est un Comité de Normalisation décidemment déterminé à tourner la page des anciennes pratiques qui s’est illustré peu avant le départ de la sélection nationale pour le Rwanda où elle entamera un stage de préparation à compter de ce 28 décembre.

Une nouvelle page s’ouvre pour le secrétariat général

Nommé au lendemain de l’élection de son mentor, le président Antonio Souaré en février 2017, Akoï Koïvogui n’est plus le secrétaire général de la Féguifoot. A en croire le premier communiqué du CONOR diffusé dans la soirée du lundi 27 décembre 2021, « Conformément à l’article 35 des statuts de la FGF, le comité de normalisation décide de révoquer avec effet immédiat le secrétaire général par intérim de la fédération guinéenne de football, Monsieur Akoï Koïvogui ». Cette décision qui n’avait mis qu’assez de temps à être prise par les nouveaux dirigeants vient ainsi sonner le glas d’un règne sans partage dans la gestion des affaires à la Féguifoot. Passé par le CIK avant de bénéficier de la confiance d’Antonio Souaré, Akoï Koïvogui, cet ancien garde forestier puis gendarme par la suite aura passé quatre années à un poste où il n’a été que dans l’ombre de son président omniprésent. En attendant de connaître le nom de son successeur dans les meilleurs délais comme l’indique d’ailleurs le même communiqué, c’est une nouvelle ère qui s’ouvre dans ce service central et très déterminant de la gestion du football guinéen.

Six organes et commissions balayés d’une main

Si la révocation du secrétaire par intérim n’a surpris que peu d’observateurs, celle des organes et commissions continue de susciter des commentaires dans le milieu du football guinéen. Alors que certains s’attendaient à la révocation pure et simple des membres desdits organes et commissions dans l’optique de leur remplacement prochain, d’autres pensent que c’est l’occasion de faire un toilettage profond de l’ensemble des organes et commissions en vu de la mise en place de nouveaux au plus tard lors de l’assemblée générale de l’institution en juin 2022 selon le délai prévu par la FIFA.

Par ces deux premières mesures, l’équipe de Dame Mariama Diallo Sy veut marquer les premiers pas d’un processus de réformes non les moindres du système de gestion du foot en Guinée. A cela s’ajoute d’autres changements déjà visibles sur les différentes plateformes digitales de l’institution, où les fans des équipes nationales de football de Guinée, notamment ceux du Syli sénior peuvent désormais suivre l’évolution de leur pachyderme. Nous y reviendrons !

Bernard Leno

Laisser un Commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.