Fête de pâques à Kankan : ‘’nous avons besoin d’être unis’’ (Mgr Alexis Aly Tagbino)

Print Friendly, PDF & Email

Les fidèles chrétiens de la commune urbaine de Kankan à l’instar de leurs coreligionnaires de la Guinée et du monde entier ont après une veillée pascale et 40 jours de jeûne, célébré ce dimanche, 4 avril 2021 la fête de Pâques.

Une fête qui commémore la résurrection du seigneur Jésus Christ. A la cathédrale Notre-Dame des Victoires et de la paix de Kankan, cette fête qui d’ailleurs est la plus grande des chrétiens, s’est passée dans de meilleures conditions. Devant des centaines de fidèles, Monseigneur Alexis Aly Tagbino a prôné la paix :

« Le pâque, c’est la résurrection de Jésus Christ qui est venu en ce monde pour sauver ses frères, il a connu des souffrances aussi jusqu’à sa mort. Mais cette mort n’a pas eu le dernier mot puisqu’elle a été vaincue par la résurrection. Le seigneur est ressuscité donc c’est une grande fête pour nous les chrétiens. Nous avons besoin d’être unis, les enfants d’une même famille ont besoin de vivre ensemble, d’être d’accord et de travailler ensemble pour le bien, pour le progrès, pour la réussite, pour le bonheur, voilà pourquoi j’ai accentué mon serment sur la paix, parce que sans la paix on ne peut pas se développer et aller de l’avant. J’appelle les fidèles chrétiens de Guinée de sentir unis à la suite du Christ qui est venu pour nous rassembler, donc nous sommes appelés à cette unité. »

Maurice Bönö Onivogui, un fidèle chrétien rencontré au sein de la cathédrale Notre-Dame des Victoires et de la paix de Kankan, exprime ses sentiments de joie en cette journée de pâque :

« C’est un sentiment de joie pour moi aujourd’hui parce que c’est la résurrection de Jésus Christ, par cette occasion je souhaite bonne fête à tous les fidèles chrétiens du monde entier. »

Malgré la double crise sanitaire à la quelle fait face, les fidèles chrétiens de Kankan ont fêté pâque en toute violence des mesures barrières, ni le port du masque ni la distanciation sociale n’étaient respectés.

Ahmed Sékou Nabé, correspondant à Kankan         

Laisser un Commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.