Aïd el-Fitr à Boké : les conducteurs de mototaxi se livrent à une surcharge…

Print Friendly, PDF & Email

La circulation routière de ce dimanche 24 mai 2020, jour de fête de Ramadan a été caractérisée par une totale anarchie chez les conducteurs de mototaxis dont la quasi-totalité a roulé toute la journée et à vive allure en supportant trois, quatre voire cinq passagers. En cette période de pandémie de Covid-19 qui sévit en Guinée.

Ces chasseurs assoiffés de billets de banque ont profité de l’absence notoire des unités de la police routière pour se mouvoir en toute liberté avec surcharge à l’appui.

Une attitude risquée pour la sécurité des enfants et citoyens effectuant des visites familiales, amicales en ce jour de réjouissance marquant la fin du mois saint de Ramadan 2020.

Mamadouba Camara, Boké 

2 Commentaires
  1. MANZO CAMUS 2 mois il y a
    Repondre

    Quand on refuse de faire des citoyens, forcément on se retrouvera à gérer des êtres sauvages sortis tout droit précambrien.
    Ce pays est vraiment désespérant!

    • MANZO CAMUS 2 mois il y a
      Repondre

      ERRATUM:
      Quand on refuse de faire des citoyens, forcément on se retrouvera à gérer des êtres sauvages sortis tout droit du précambrien.
      Ce pays est vraiment désespérant!

Laisser un Commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.