Fête de Tabaski à Mamou : les mesures barrières respectées à la lettre pendant la prière…

Print Friendly, PDF & Email

C’est à 9h30 minutes que l’imam de la grande mosquée de Mamou a dirigé la prière de la fête de Tabaski en présence des autorités communale, préfectorale et régionale.

Après les deux rakats, Elhadj Ibrahima Daara a rappelé la volonté d’Abraham d’immoler son enfant que Dieu avait remplacé par un bélier. Ensuite, l’imam a indiqué les critères que doit avoir l’animal pour être immolé (sain, tous les membres au complet) et aussi ceux qui doivent bénéficier de la viande (famille, voisins, amis, pauvres). Dans son sermon, l’imam a demandé aux fidèles musulmans de faire du bien pour leurs proches et de respecter les mesures barrières pour lutter contre le covid 19. Il faut dire que la prière a été exceptionnelle. Il n’y avait pas d’enfants à l’intérieur de la mosquée, la distanciation a été respectée tout comme le port des masques. Cette fois, la délégation ne s’est pas regroupée chez le gouverneur avant de rallier les mosquées. Egalement, l’imam n’a pas été raccompagné chez lui avec des cantiques. C’est seulement dans les mosquées que la prière a eu lieu. C’est par les bénédictions que la prière à pris fin.

Ousmane Loppe Barry, correspondant à Mamou

 

Laisser un Commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.