Connect with us

Societé

Fête nationale du 02 octobre : Guinéens, l’ancien ambassadeur du Brésil Alirio Ramos vous parle !

A l’occasion de l’an 59 de l’accession de la Guinée à la souveraineté internationale le 02 octobre 1958, l’ancien chargé d’Affaires « en pied » du Brésil en Guinée Alírio de Oliveira Ramos a livré un message plein de sagesse aux Guinéens…

 » Je vous rappelle que j’ai été Chargé d’Affaires « en pied » du Brésil en Guinée d’août 2012 à décembre 2016, quand j’ai dû prendre ma retraite à la veille de compléter 70 ans.  Pendant ce quinquennat, le Chef d’État, Professeur Alpha Condé, a voyagé au Brésil trois fois.  D’autres hautes autorités guinéennes ont aussi visité le Brésil en voyage officiel, comme, e.g., M. le MAEGE Louncény Fall, le Gouverneur de la Banque Centrale M. Louncény Nabé et le Président de la CENI M. Bakari Fofana.

Le Brésil a été un partenaire fiable pour la Guinée pendant la campagne contre la fièvre à virus Ebola, n’a jamais discriminé les voyageurs guinéens pendant que l’épidémie sévissait et a apporté une importante aide financière et en médicaments ».

Voici le message que j’adresse à mes frères guinéens à l’occasion de la célébration de la Fête nationale du 2 Octobre :

« Mes chers frères et sœurs de Guinée, aujourd’hui, c’est une journée formidable, un jour très spécial : c’est la date nationale de votre beau pays, le 59ème anniversaire de l’indépendance de votre, de notre Guinée aimée. Célébrez-le avec effusion, participez aux festivités de vos quartiers, élargissez et remplissez vos poumons d’air et chantez, dans une explosion d’émotion, forte et claire, l’hymne national de votre pays glorieux, le symbole le plus sacré de votre nationalité. Soyez fiers d’être des guinéens ! Le sentiment d’appartenance à une nationalité est plus fort que celui d’appartenir à un groupe ethnique : avant d’être peuls, malinkés, soussus, kissis, guerzés, tomas, kourankos, dialonkés, konos, bambaras, bagas, manons ou tentes, vous êtes tous des fils de cette grande et glorieuse patrie, la Guinée. Souriez beaucoup aujourd’hui, les uns pour les autres, riez beaucoup, d’une oreille à l’autre ! Éclatez de joie en ce jour festif de votre date nationale !

Mes sœurs et mes frères guinéens, nos divisions nous affaiblissent, mais l’unité nous fortifie. En tant que peuple uni, vous atteindrez le développement socio-économique souhaité en l’espace d’une génération, pourquoi pas ? Vous n’êtes pas inférieurs à d’autres peuples, bien au contraire, vous excellez dans tout ce que vous vous disposez à faire sérieusement. Unis, vous marcherez avec des pas fermes, au même rythme et à la même vitesse, vers votre but commun : de meilleures conditions de vie pour vous tous, pour vos enfants et vos petits-enfants. Agissez comme si vous étiez devant le Père de la patrie, votre héroïque libérateur Ahmed Sékou Touré, chef, avec le vaillant Kwame Nkrumah, du mouvement panafricaniste, qui prônait l’union de tous les Africains pour atteindre leurs objectifs communs. L’Afrique unie commence par l’unité de la Guinée. Un illustre fils de la patrie guinéenne, connu et respectée dans tout le monde comme un grand leader politique, chargé de résoudre des conflits partout en Afrique, le Professeur Alpha Condé, préside aujourd’hui la Commission de l’Union africaine. C’est un grand honneur pour votre pays.  Donnez à l’Afrique l’exemple de votre unité en tant que peuple ! En mon nom et de façon informelle, au nom de tous les Brésiliens que j’ai représentés dans ce pays depuis cinq ans, je les remplis pour la veille du jour et je vous souhaite un heureux 2 octobre ! Que la fraternité règne parmi les hommes de bonne volonté dans le monde entier ! Que l’amitié guinéenne-brésilienne émerge-t-elle enfin du cocon et commence à voler comme un papillon comme tous les citoyens, les guinéens et les brésiliens, nous le souhaitons ! Laissez la Guinée unie se consolider comme une nation émergente qui n’est pas dans le moyen, mais à court terme. Que Dieu / Allah bénisse chacun de vous richement, mes chers frères. Vive la Guinée! »

Si vous considérez qu’il n’y a pas d’intérêt, simplement ne le publiez pas et nous continuerons à être les mêmes bons amis de toujours!

Bon repos aujoud’hui, mes frères!  Et mes félicitations pour la grande éphéméride.  

Alírio de Oliveira Ramos

P.S.: Comme cadeau à mes frères guinéens, surtout du Protocole du Palais de Sékhoutouréya et du MAEGE, je vous offre la version en portugais des paroles de votre hymne national:

« Povo da África!

O passado histórico!

Cante o hino de uma Guiné orgulhosa e jovem

Heroína Ilustre dos nossos irmãos

Mortos no campo de batalha pela liberdade da África!

O povo da Guiné pregando a unidade

Apela a toda a África.

Liberdade! A voz de um povo

Que convoca todos os seus irmãos para novamente encontrarem o seu caminho

Liberdade! A voz de um povo

Que chama todos os seus irmãos de uma grande África.

Construamos a Unidade Africana sobre a independência reconquistada. »

 

Print Friendly, PDF & Email
Publicités
Continuer la lecture
Advertisement
Cliquer ici pour Commenter

Laisser un commentaire

Publicités

Suivez-moi sur Facebook