Fin de la grève du SLECG : le RPG Arc-en-ciel salue les acteurs pour « leur patriotisme »

Print Friendly, PDF & Email

Déclenchée le 3 octobre dernier, la grève générale et illimitée du Syndicat Libre des Enseignants et Chercheurs de Guinée (SLECG) a pris fin la semaine écoulée par la signature d’un protocole d’accord entre les acteurs concernés.

A l’occasion de son assemblée générale hebdomadaire tenue ce samedi 12 janvier, à son siège national sis à Gbessia, le RPG Arc-en-ciel s’est réjoui de ce dénuement heureux, avant d’adresser des couronnes au gouvernement et au SELECG.

« Trois mois après le déclenchement de la grève, le gouvernement a fait des efforts pour accepter de discuter avec cette branche syndicale (SLECG), discussion qui a abouti à la signature d’un accord qui permet à l’ensemble de l’école guinéenne de reprendre le chemin des classes. Quant à nous au RPG Arc-en-ciel, nous félicitons les deux parties. Nous félicitons en tout premier lieu les syndicats parce que ce sont des guinéens même si quelque part leurs revendications étaient très difficiles à accepter à cause de la conjoncture économique que traverse notre pays. Mais les syndicats ont finalement accepté les différentes propositions soumises par le gouvernement. C’est pour cette raison qu’avant d’hier, vous avez suivi le communiqué qui a mis ensemble les deux parties et finalement, un accord s’en est sorti », dira le secrétaire général en charge de la jeunesse du parti présidentiel, M’bany Sangaré.

Poursuivant, il a tenu à préciser : « Aujourd’hui, le peuple de Guinée doit se féliciter, doit féliciter le gouvernent et féliciter également le syndicat pour l’aboutissement heureux de cette crise. Parce qu’il s’agit de nos enfants, il s’agit de l’école guinéenne et il s’agit de l’intérêt de la Guinée et de l’avenir de la Guinée. Le RPG Arc-en-ciel remercie très chaleureusement les enseignants qui ont malgré le mot d’ordre de grève accepter à continuer les cours (…) En dessus de tout, ce sont des guinéens qui étaient en grève, mais qui ont compris et qui ont accepté de rentrer dans les rangs pour regarder dans la même direction avec le gouvernement qui est en place. Merci à l’école guinéenne et c’est la Guinée qui gagne dans cette grève. Personne ne gagnait, mais c’est la Guinée qui a gagnée », a-t-il mentionné.

Youssouf Keita

Laisser un Commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.