Connect with us

Politique

Fin de la conférence diplomatique à Conakry : réaction des ambassadeurs Touré, Kaba et Zoumanigui…

Ouverte le 29 avril dernier, la conférence diplomatique a pris fin ce vendredi, 3 mai, dans un réceptif hôtelier de la place sous la haute présidence du Premier ministre Ibrahima Kassory Fofana, en présence des membres du gouvernement, des représentants des institutions républicaines et diplomatiques.

Au terme de cette cérémonie de clôture, Madame Sidibé Fatoumata Kaba, Gaoussou Touré et Paul Goa Zoumanigui respectivement ambassadeur représentante permanente auprès des Nations Unies, ambassadeur de Guinée en Ethiopie, représentant permanent auprès de l’Union Africaine et ambassadeur de la République de Guinée au Royaume d’Espagne et de Malte ont bien voulu nous livrer leurs sentiments. Lisez !

Madame Sidibé Fatoumata Kaba, ambassadeur, représentante permanente auprès des Nations Unies :

J’avoue que nous pouvons tirer beaucoup de conclusions de cette conférence diplomatique. La première conclusion a été pour nous de venir, de recevoir les orientations de Monsieur le Président de la République, Professeur Alpha Condé dans la conduite de la politique extérieure de la Guinée pour les années à venir. Comme vous le savez, le monde change, il y a beaucoup de mutations profondes qui se sont opérées. Nous sommes également confrontés aux défis qui sont le défi de la paix, le défi de la sécurité et le défi du développement. Au-delà de tous ces défis, il y a les défis émergeants, il y a le terrorisme et il y a les effets pervers de changement climatique. Donc, qu’est-ce que nous voulons que notre pays soit à court, moyen et long terme ? Ce sont ces orientations que Monsieur le Président de la République a bien voulu nous donner.

Gaoussou Touré, ambassadeur de Guinée en Ethiopie, représentant permanent auprès de l’Union Africaine :

Ce sont des sentiments de joie et de satisfaction qui m’animent au regard des résultats auxquels cette rencontre a abouti. En réalité, il s’agit de la première conférence diplomatique organisée sous l’ère du Président Professeur Alpha Condé. La rencontre nous a permis de passer en revue plusieurs aspects concernant le développement de notre diplomatie. Il s’agit pour nous de réorienter cet outil important au service de notre pays, vers l’émergence de notre Guinée, faire en sorte que nous attirons plus d’investisseurs, insérons plus de Guinéens dans les institutions internationales et que nous fassions rayonner notre pays auprès des organisations et instances internationales comme l’Union Africaine et les Nations Unies. Nous devons davantage participer à la mise en œuvre de la zone économique continentale qui sera adoptée très prochainement à Niamey au Niger. Nous devons faire en sorte que l’intégration de notre pays se fasse de façon harmonieuse, dans le plan général de l’Afrique qu’on appelle l’agenda 20-63 avec les objectifs de développement durable. Ce sont ces objectifs que Monsieur le Président de la République nous a assignés et qui ont été déclinés par Monsieur le Premier ministre, Dr Ibrahima Kassory Fofana qui a promis de prendre en compte tous les aspects liés au fonctionnement des ambassades pour les rendre plus performantes, les orienter résolument vers l’aspect économique de leur travail.

Paul Goa Zoumanigui, ambassadeur de la République de Guinée au Royaume d’Espagne et de Malte :

Je dirais que mes sentiments sont positifs parce que cette conférence est une première depuis la prise du pouvoir de son Excellence Monsieur le Président de la République. Je crois que cette conférence est venue à point nommé et sans trop de commentaire, le travail a été fait et les recommandations ont été faites. Et on a écouté le discours de clôture de Monsieur le Premier ministre, chef du Gouvernement. Nous pensons que le travail qui a été fait a été approuvé et les recommandations approuvées. Et maintenant, c’est une question de mise en œuvre. Mais nous sommes déjà, nous, diplomates encouragés par le discours qui a été fait et l’attention qui a été réservée aux différentes recommandations. Donc, nous sommes confiants que l’avenir sera beaucoup plus meilleur. Les problèmes ont été posés car, vous comprendrez qu’il y a eu des commissions de travail. Moi, j’étais dans la commission politique et diplomatique, il y avait la commission administrative,  financière, économique et environnementale parmi tant d’autres. Donc, les problèmes auxquels nous sommes confrontés ont été posés et il y a eu une synthèse qui a été soumise aux hautes autorités et je crois que c’est sur cette base que le Premier ministre a fait son discours. Et comme je le disais, nous sommes encouragés par l’attention qui a été accordée à ces recommandations et aux promesses qui sont faites.

Propos recueillis par Youssouf Keita

+224 666 48 71 30

 

Print Friendly, PDF & Email
Publicités
Continuer la lecture
Advertisement
Cliquer ici pour Commenter

Laisser un commentaire

Publicités

Suivez-moi sur Facebook