Connect with us

En Guinée

Fin de la formation d’une quinzaine de journalistes sur ‘’la responsabilité sociale du journaliste en période électorale’’

Initiée par la Haute Autorité de la Communication (HAC), la formation sur « la responsabilité sociale du journaliste en période électorale » a pris fin ce vendredi, à Conakry. C’est la présidente de la HAC, Martine Condé qui avait à ses côtés le Directeur général de l’agence guinéenne de presse (AGP), Alpha Kabinet Doumbouya et les deux formateurs (Francis Kpatindé et Bangaly Camara) qui a clôturé les travaux de ladite formation.

Durant trois jours de travaux intenses, les 15 participants ont été outillés pour les différentes thématiques liées à a responsabilité sociale du journaliste en période électorale.

Au terme de ces travaux, les participants ont, par la voix de leur rapporteur, Tamba Zacharie Milimouno ont fait des recommandations importantes que sont : « D’abord à la HAC, les participants demandent de démultiplier la formation à l’intérieur du pays pour les journalistes des radios rurales et privées, ainsi qu’à l’intention des journalistes animateurs d’émissions en langues locales ; Introduire les modules de formation dans les curiculas [programmes] de l’ISIG avec la collaboration de la HAC pour les animateurs d’émissions en langues locales ; Augmenter le nombre de journées de formation ; Développer un programme de formation trimestriel de formation pour les journalistes ; Associer les rédactions au choix des participants et des thèmes de ces formations en fonction de leurs besoins ; S’impliquer dans la mobilisation des ressources en faveur d’un important déploiement pour les synergies électorales ; Réguler les synergies électorales en accord avec les associations de presse ; Envisager enfin pour la HAC, la possibilité d’organiser des synergies régionales. Pour les journalistes, assurer la restitution des apprentissages aux rédactions respectives. »

Dans son allocution de clôture, la présidente a remercié les participants et les formateurs pour leur assiduité, avant d’indiquer : « J’exprime ma profonde gratitude à tous les acteurs qui ont contribué d’une manière ou d’une autre au succès de cette formation. Il s’agit notamment du Gouvernement à travers le Ministère de l’Information et de la Communication, et des Associations de presse. Durant trois jours, vous avez passé en revue toutes les questions relatives à la problématique des élections et des médias en Afrique en général, et en Guinée en particulier. Le contenu de cette formation des formateurs développé par les animateurs et la pertinence des contributions de chacune et de chacun d’entre vous permettent d’affirmer que l’objectif principal a été atteint : la presse guinéenne dispose désormais d’un pool de journalistes spécialistes des questions électorales et capables de partager leurs connaissances et expériences avec leurs confrères et consœurs. »

Poursuivant, elle dira que la liberté de la presse est un combat permanent. « Il appartient aux journalistes d’en être les premiers défenseurs en exerçant dans le respect des lois, règlement et textes déontologiques qui encadrent leur profession… »

La cérémonie a pris fin par la remise des satisfecits aux participants.

Youssouf Keita

 

Print Friendly, PDF & Email
Continuer la lecture
Advertisement
Cliquer ici pour Commenter

Laisser un commentaire

Publicités

Suivez-moi sur Facebook