Fin du bac à N’zérékoré : des documents retrouvés dans des pampers…

Print Friendly, PDF & Email

C’est apparemment une évaluation qui n’honore pas l’éducation en Guinée où les élèves sont déterminés à tricher par tous les moyens pour se retrouver à l’université. Et ce, au prix de la vie des délégués et encadreurs.

Ce baccalauréat unique session 2021 dans la ville de N’zérékoré, au sud du pays, continue d’alimenter les débats dans la cité. 

Pour avoir bien fait son travail, un délégué a été menacé de mort. Mécontents de la rigueur de la surveillance, quelques candidats surexcités ont débarqué nuitamment chez le délégué du centre de l’école Primaire Zebela Togba dans l’intention de brûler sa résidence.

« Vers 1 heure du matin, j’ai reçu les appels d’un inconnu qui m’a demandé que si j’ai des enfants. Je lui ai dit oui. Il a dit le nom de mon garçon qui a 5 ans et même ma femme à Conakry, qu’ils ont ciblés. J’ai compris qu’il s’agit de quelqu’un  qui connaît ma famille. Ils ont ensuite escaladé mon mur pour mettre du gasoil à ma porte. C’est l’odeur là qui m’a réveillé.

Et le lendemain, un groupe d’élèves, au centre, est venu prendre mon pied en pleurs de les laisser copier. C’était incroyable. Mais moi j’ai continué mon travail. Et ce dernier jour, après les épreuves, ils sont venus se regrouper pendant que nous étions dans la salle pour les derniers réglages. Il a fallu donc que j’appelle le DPE qui, à son tour, avait appelé les services de sécurité », a fait savoir Ibrahima Sory Camara.

Même scénario vécu par Manga Mory Camara  qui surveillait au centre du lycée Félix Roland Moumié.

Ce dernier qui a saisi plus de 25 portables est aujourd’hui également menacé pour avoir également bien fait son travail.

Ces élèves qui prétendent être à l’université ont utilisé toutes les stratégies pour y être.  

Au centre Mamadou-Konaté, une candidate a utilisé les pampers pour tromper la vigilance des surveillants. Mais elle a été détectée par les surveillants, comme le confirme ici le délégué national, Mr Samoura :  « nous les avons empêchés dans toutes les stratégies de fraudes. Une des candidats a mis des pampers mais nous avons réussi à en retirer des documents. »

Amara Souza Soumaoro, correspondant à N’zérékoré

621-94-17-77

Laisser un Commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.