Connect with us

Societé

Fin du concours national de lecture du saint coran : Ismaël Diallo, champion 2019

Ce vendredi, 5 mai a eu lieu dans la salle des congrès du Palais du Peuple, la clôture de la 38ème édition du concours national de lecture, d’interprétation et de mémorisation du Saint Coran. Présidé par le président Alpha Condé, ce concours a connu la participation de 225 candidats dont huit malvoyants, répartis en sept catégories.

Lancé le 10 mai dernier, ce concours a pour objectif de faire découvrir des talents dans la lecture, l’interprétation et la mémorisation du Coran.

A cette occasion, le président de la République a lancé un message fort à l’endroit des parents, en les invitant à s’impliquer dans l’apprentissage au Coran à leurs enfants.

Après donc une semaine de rude compétition, ils sont 35 jeunes toutes catégories confondues à se voir nominer lauréats de cette 38ème édition du présent concours.

Le Président Alpha Condé, qui n’a pas manqué de mentionner sa joie suite à la victoire d’Adama Sanoh (11 ans) au concours international de lecture du Saint Coran au Koweit a fait noter l’importance de bien éduquer les jeunes guinéens.

Le secrétaire général des affaires religieuses, Aly Jamal Bangoura, dans son allocution a annoncé que cette année une nouvelle catégorie avait été ajoutée à la compétition.

«  Pour la première fois depuis la création de ce concours, il y a une catégorie de personnes malvoyantes qui viennent manifester leur désir d’apprendre le Coran à l’image de leurs frères bien portants, il s’agit de l’association des aveugles et malvoyants de la cité de Solidarité, commune de Ratoma, qui a récemment bénéficié d’un lot de cinq cartons de Coran écrit en brai dont la remise a été effectuée par monsieur le Premier Ministre lors de la cérémonie officielle d’ouverture du présent concours », a-t-il annoncé avant de faire des  bénédictions pour la Guinée et le chef de l’Etat.

Huit malvoyants ont compéti cette année et cinq se sont vus nominés. Parmi eux, Mohamed Moustapha Kaba qui a remporté la deuxième place de la catégorie des malvoyants avec une moyenne de 18,83 et une somme de cinq millions de francs guinéens, se dit très honoré.

« Vraiment ça me fait plaisir, c’est un honneur pour moi. Ce qui m’emmène à encourager tous les autres handicapés visuels ou les autres handicapés, à leur dire que nous aussi nous pouvons faire quelque chose, de ne pas baisser les bras ; parce que c’est Dieu qui nous a donné cela, ce n’est pas notre volonté, donc nous devons nous accepter comme nous sommes. J’encourage tout le monde et j’invite mes amis handicapés à se livrer sur le chemin de l’apprentissage pour qu’ils puissent avoir un avenir meilleur. Pour apprendre, je partais chez mon Oustaz qui m’apprenait. Et puis j’ai un Coran avec un pic qui m’aide à m’apprendre beaucoup à la maison, mais pas en arabe. Le Coran est venu en braille mais nous ne sommes pas formés d’abord », a-t-il affirmé.

Ismaël Diallo qui a été le champion national de mémorisation du Saint Coran cette année avec une moyenne de 19,59, s’est vu remettre le prix de vingt millions de francs guinéens (20.000.000GNF)

« L’apprentissage a été facile, il m’a fallu deux ans pour mémoriser le Coran. Je suis satisfait et je remercie mes parents et tous ceux qui ont participé à mon éducation », a estimé cet élève de 11ème année, option Sciences Sociales franco-arabe, à Abdoulaye Bamassoul de Coyah.

Il est à rappeler qu’à la fin de la cérémonie, le président de la République a promis un cadeau supplémentaire aux lauréats malvoyants.

Maciré Camara

+224 628 112 098

 

Print Friendly, PDF & Email
Publicités
Continuer la lecture
Advertisement
Cliquer ici pour Commenter

Laisser un commentaire

Publicités

Suivez-moi sur Facebook