Fiscalité : les autorités communales de Labé outillées

Print Friendly, PDF & Email

Comment les élus locaux doivent procéder la mobilisation des ressources internes et externes ? Comment doivent-ils faciliter l’atteinte des objectifs du PNDS alignés aux objectifs du développement durable (ODD) ? Comment aider le gouvernement à avoir une stratégie nationale pour le financement des objectifs des développements durables (ODD) ? Ce sont entre autres questions débattues ce mardi, 23 mars 2021, dans un atelier de formation de l’équipe communale de Labé dirigée par Mamadou Aliou Lally Diallo.

Cette une initiative de trois agences des Nations-Unies à savoir le PNUD, Le FENU et L’UNICEF, sous la vigilance du Ministère de l’Administration du territoire et de la décentralisation. C’est la bibliothèque régionale qui a servi de cadre à cette formation.

D’entrée, Sayon Camara, expert national en développement local chez PNUD et FENU a décliné  les objectifs de la formation en ces termes : 

« Ce présent atelier consiste à renforcer les capacités des cadres et les élus de la commune urbaine de Labé, afin qu’ils puissent collecter toutes les informations liées au budget de la commune pour les 3 dernières années. Donc les résultats nos permettrons de ressortir les forces et les faiblesses, et un plan d’amélioration de performance sera élaboré pour permettre à la commune de rehausser le niveau de mobilisation de ces recettes afin de faire des investissements », affirme l’expert.

De son côté, le responsable de la division des finances des collectivités locales a la direction nationale du développement locale  relevant du Ministère de l’Administration du territoire et de la décentralisation est revenu sur les raisons de cette initiative.

« Le département a trouvé que c’est un vide. Partout on demande aux élus est-ce que vos activités concourent à l’atteinte des objectifs nationaux en matière de développement ou les objectifs internationaux ? Les autorités les font mais ne connaissent pas, par qu’elle méthode. Donc il faut que les communes aient la  capacité faire la différence entre les activités contenues dans leur PDL (plan de développement local) et l’atteinte des ODD (objectifs de développement durable) sur le plan international et le PNDS (plan national de développement social) », renchérir Abdoulaye Doumbouya.

Prenant part à la formation, le maire de la commune urbaine de Labé, l’un des principaux bénéficiaires, dit être dorénavant capable de mettre en valeur plusieurs sources de recettes.

« J’ose croire qu’à partir de maintenant, nous sommes capables de mettre en valeur beaucoup d’autres sources de recette appartenant à la commune. Nous avons un manque à gagner si je prends l’exemple sur les gros payeurs (station d’essence, les sociétés de téléphonies, débit de boisson (…). La taxe  se paye sur  l’espace où on mène l’activité. Donc nous avons reçu les outils », affirme Mamadou Aliou Lally Diallo.

A noter que c’est au total 5 communes du pays qui ont bénéficié cette initiative à savoir les communes urbaines de Kindia, Mamou et  Labé et les communes rurales de Samayah et Dounet.

Tidiane Diallo, correspondant régional à Labé

+224 620 44 25 83

Laisser un Commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.