Fodé Oussou assure : « le quatuor, c’est 95% des Guinéens. On ne peut rien faire dans ce pays, en mettant dehors les quatre groupes-là »

La CORED, coalition de partis politiques dirigée par Mamadou Sylla a suspendu cette semaine sa participation aux activités du Quatuor, composé des coalitions de l’ANAD, du FNDC Politique, du RPG Arc-en-ciel et alliés et de la CORED. Une décision qui aurait réjouit certains leaders politiques.
Ce samedi 19 novembre, à l’occasion de l’Assemblée générale de l’UFDG, Fodé Oussou Fofana s’en est pris aux leaders politiques qui se réjouissent d’une éventuelle division du quatuor. Pour le vice-président de l’UFDG, malgré quelques incompréhensions qui sont entrain d’être résolues, le quatuor reste le quatuor sans lequel selon lui, rien ne peut être fait sans ces coalitions.
« Il y en a qui sont contents qu’il y ait des problèmes (…). Quand vous mettez quatre groupes ensemble, c’est possible qu’il y ait des incompréhensions. C’est possible qu’il y ait quelques soucis. Mais, je vais le dire ici clairement, le quatuor reste le quatuor. Et, le président Mamadou Sylla n’a jamais dit qu’il quitte le quatuor. Il a dit qu’il suspend sa participation (…). Nous sommes entrain de prendre des dispositions pour régler ces problèmes d’incompréhension », a rassuré Fodé Oussou Fofana avant de s’en prendre aux détracteurs du quatuor : « Le quatuor, c’est 95% des guinéens. Quand vous prenez les résultats depuis 2010 jusqu’à maintenant, vous mettez UFDG, CORED, FNDC Politique, RPG Arc-en-ciel, vous mettez les résultats ensemble, c’est entre 95 à 98%. Incontestablement, on ne peut rien faire dans ce pays, on ne peut rien organiser en mettant dehors les quatre groupes là. Ce n’est pas possible parce que, pour parler d’élections, il faut parler de militants, pour d’élections, il faut parler du peuple. Les 95% des guinéens sont derrière ce quatuor. Tout le monde a intérêt à ce qu’il n’y ait pas problème. Nous sommes entrain de travailler pour ramener l’harmonie, la cohésion au niveau du quatuor. Maintenant, ceux qui pensent, les partis politiques qui sont entrain de danser, entrain de crier, pour dire, on avait dit qu’ils allaient pas s’entendre, ils sont ceci, ils sont cela, vous savez que si on vous met dans la balance, vous tous là réunis, vous ne pesez pas 1%. Donc, calmez vous », a martelé Fodé Oussou Fofana.

Il souligne que le quatuor se retrouvera très prochainement pour décider de sa participation ou non au cadre de dialogue inclusif.

Sadjo Bah

Laisser un Commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.