Fodé Oussou Fofana : si ‘’vous voulez la paix, alors faites la justice’’

Print Friendly, PDF & Email

Le vice-président de l’union des forces démocratiques de Guinée (UFDG) estime que le seul préalable pour la construction d’une paix durable en Guinée c’est bien entendu la justice.

Pour Fodé Oussou Fofana qui s’exprimait ce début de semaine en marge des funérailles organisé pour les onze jeunes tués lors des manifestations à Conakry, les tueries enregistrées dans les manifestations politiques font partie du bilan du président Alpha Condé.

“Tout ce qui se passe aujourd’hui, ça fait partie du bilan de monsieur Alpha Condé. On se rappellera un jour qu’on a eu un président qui s’appelle Alpha Condé et que pendant sa gouvernance, il y a eu au moins 114 jeunes tués à la fleur de l’âge et qu’ils sont enterrés dans un carré dédié à sa gouvernance, il rentrera avec ça, parce que ça fait partie de son bilan. Vous avez vu des pères et des mères de familles inconsolables, les jeunes que vous voyez-là, ce sont leurs frères qui sont tués. Vous voulez la paix, il faut faire la justice. Il n’y a pas de paix dans l’injustice, il n’y a pas de paix dans l’arbitraire. Si nous voulons la paix, on paie le prix et ce prix, c’est la justice”, estime Fodé Oussou Fofana.

Ce jeudi 7 novembre 2019, le front national pour la défense de la constitution (FNDC) compte redescendre dans la rue pour non seulement protester contre le projet de nouvelle constitution mais aussi contre l’incarcération de certains de ses leaders.

Pour Fodé Oussou Fofana, les manifestations vont s’enchaîner tant que ces leaders du FNDC seront en prison.

“Le jeudi, nous allons faire une manifestation de rue et nous allons continuer à le faire. Ce n’est pas seulement le jeudi parce qu’après ça, nous allons introduire des lettres d’information pour dire qu’elle est la suite. Nous allons le faire comme ça, tant que nos frères du front national pour la défense de la constitution seront en prison, nous serons dans la rue, parce qu’ils n’ont absolument rien fait et ce combat-là va continuer”, a-t-il prévenu.

Thierno Sadou Diallo 

+224 626 65 65 39

 

Laisser un Commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.