Fodé Oussou rend hommage à son ami Fodé Sylla : « tu avais l’art de cultiver la bonne humeur »

Print Friendly, PDF & Email

Mon très cher Fosy
Jamais je n’aurais cru que tu m’abandonnerais un jour. Malheureusement, le destin avait d’autres plans.
Tu es parti avant nous, bien trop tôt, et tu nous rappelles qu’ici-bas, notre vie est peu de chose. Je suis très heureux d’avoir partagé avec toi une partie de ta vie. Toi qui avais l’art de cultiver l’amitié et la bonne humeur, tu rendais tous ces moments joyeux et uniques.
Quand une âme s’est éteinte en ce bas monde, c’est qu’elle brille dans un autre fait de beauté et de paix.

Nous étions amis de l’adolescence à l’âge adulte et nous avions traversé toutes les étapes importantes ensemble.
Que le paradis soit ta demeure éternelle , que ton âme soit apaisée à tout jamais mon cher frère, mon confident Fodé Sylla.

Fodé Oussou Fofana

Laisser un Commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.