Foniké Menguè à la barre : “je suis un prisonnier politique d’Alpha Condé”

Print Friendly, PDF & Email

Ouverture ce jeudi du procès de Oumar Sylla “Foniké Menguè ” l’un des leaders du Front national pour la défense de la Constitution (FNDC) au tribunal de première instance (TPI) de Dixinn.

Le prévenu -arrivé au tribunal en compagnie de ses avocats et le bonnet Cabral vissé sur la tête- est poursuivi pour les “faits de communication et divulgation de fausses informations” d’une part et l’autre pour “faits de menace, de violence ou de mort pour la mise à la disposition d’autrui d’informations de nature à troubler la sécurité publique”. Et à la demande du procureur Sidy Souleymane N’Diaye et la défense dirigée par Me Mohamed Traoré, il y a eu jonction des deux dossiers.

Appelé à la barre, Foniké Menguè, révolutionnaire dans l’âme, visiblement en forme, a dit ne pas reconnaître les faits qui lui sont reprochés : « Je ne reconnais pas ces faits”.  Avant de revenir sur les circonstances de son arrestation :” je ne suis pas en prison parce que j’ai fait du mal, je suis en prison parce que je suis un prisonnier politique d’Alpha Condé à cause de ma position contre un 3e mandat. J’ai été kidnappé le vendredi 17 avril dernier à mon domicile par des hommes cagoulés qui m’ont d’abord envoyé à la villa 40 avant de m’envoyer à la DPJ puis à la sûreté. Et de là-bas, on m’a encore ramené à la DPJ où j’ai passé 5 jours avant d’être déféré à la maison centrale de Conakry”.

Elisa Camara, depuis le TPI de Dixinn

+224 654957322

Laisser un Commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.