Foniké Menguè retourne en prison : “finalement le doute s’installe, est-ce que le tribunal sera libre dans cette affaire ? (Avocat)

Print Friendly, PDF & Email

Il était 11h 55 minutes, lorsque Oumar Sylla, en tenue traditionnelle mélangée du tissu de la Moyenne Guinée et de la Guinée forestière, un bonnet vissé sur la tête et ses yeux cachés derrière des lunettes de soleil, a fait son entrée dans la salle d’audience. Aussitôt que l’audience s’est ouverte, ce jeudi 14 janvier 2021, la présidente du Tribunal qui devait rendre le délibéré, a renvoyé l’affaire au 28 janvier prochain.

Me Salifou Béavogui qui est l’un de ses avocats qui l’a accompagné à cette audience a dit sa déception et son angoisse.

« C’est un dossier aussi vide, un dossier aussi banal, un dossier aussi facile à traiter comme celui-là, qui aurait même être pris en citation direct. Parce que notre client a été attrapé sur une moto pendant qu’il était dans la circulation, comme tous les autres Guinéens », dit-il

“C’est Un dossier aussi simple qui aurait pût être réglé dans la citation direct, avec avertissement on le laisse rentrer et après il revient se défendre, mais on a voulu pour compliquer la situation, pour continuer à le maintenir en prison, on a pris ce dossier en information, on l’a orienté devant un juge d’instruction où il a passé 4 mois d’anormal”, regrette-t-il.

“Aujourd’hui, on pouvait s’attendre à tout sauf une procédure de délibéré, la décision pouvait être rendue aujourd’hui, ça ne pouvait être que sa remise en liberté, parce que les fait ne sont pas établis. Finalement, le doute s’installe, est-ce que les mains sont libres? Est ce que le tribunal sera libre dans cette affaire ? Il faut attendre quoi pour rendre son verdict, pour un dossier aussi simple”, s’interroge cet avocat.

C’est qui est regrettable au yeux de cet homme en robe noir, c’est de faite que son janvier << retourne aussi en prison pour deux (2) semaines l’affaire est renvoyé au 28 janvier dans la plus grande simplicité et dans la plus grande banalité. Ça, c’est révoltent mais c’est inquiétant pour nous mais de toute les façons, nous, nous sommes des demandeurs de justice, nous estimons que notre client est victime d’injustice, il va prendre son mal en patience et attendre.>> Se désole, Me Salifou Beavogui l’avocat du Oumar Sylla alias “Foniké Menguè”.

Pour rappel, il est poursuivi par le procureur pour attroupement non autorisé et non armé. La présidente du Tribunal qui devait rendre le délibéré a renvoyé l’affaire au 28 janvier prochain.

Mamadou Yaya Barry

Laisser un Commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.